Sports

Pourquoi les Irlandais sont les meilleurs supporters de l'Euro 2016

Repéré par Robin Panfili, mis à jour le 15.06.2016 à 10 h 25

Repéré sur So Foot, Irish Times, Belfast Telegraph

Près de 70.000 fans ont fait le déplacement pour soutenir leur équipe en France. Bonne ambiance garantie.

Un supporter irlandais au stade de France pour Irlande-Suède, le 13 juin 2016. MIGUEL MEDINA/AFP

Un supporter irlandais au stade de France pour Irlande-Suède, le 13 juin 2016. MIGUEL MEDINA/AFP

Les heurts et violences entre supporters russes et anglais à Marseille puis à Lille, ces derniers jours, ont occulté quelque chose d'important: de nombreux fans de foot étrangers sont aussi responsable de la bonne ambiance générale qui règne sur cet Euro français. Il y a quelques jours, nous vous expliquions que les supporters turcs étaient parmi les fans les plus dévoués pour leur équipe, ceux en tout cas prêts aux plus grands sacrifices. Mais il semblerait que les Irlandais ont aussi leur mot à dire. 

Au total, près de 70.000 de leurs supporters ont fait le déplacement en France, notamment pour le premier match de leur équipe contre la Suède au stade de France, le 13 juin, souligne So Foot. Le site ajoute que la fédération irlandaise de football a reçu près de 275.000 demandes de tickets pour les matchs de poule. Une mobilisation hors du commun, appuyée par un comportement souvent exemplaire –si l'on met de côté les tapages nocturnes– et irréprochable. «On se déplace pour faire la fête, et on sait faire. On boit des pintes, on chante, on sympathise avec les autres supporters, mais surtout on ne se bat jamais, même après avoir bu plusieurs pintes», raconte Vincent Lynam, un membre de la section des supporters de Dublin à So Foot. 

«Se battre ce n’est juste pas dans la culture gaélique. Pour ça on est très différents des Anglo-saxons», explique un autre supporters au magazine français. Ainsi, on a pu voir les fans irlandais un peu partout dans Paris se distinguer avec une très bonne ambiance dont ils ont le secret. Un comportement salué, dans le Irish Times, par l'un des responsables des services de police irlandais, Gerry Delmar, qui est venu en personne superviser les événements et le déplacement de ces supporters en France. 

«Les supporters irlandais sont très, très populaires en Europe. Ils sont très bien reçus ici, en France. Ils se comportent très bien, ils se mélangent avec les supporters des autres pays et ils s'entendent bien avec eux. Ils ont rendu notre travail sur place très facile. Ils réchauffent l'atmosphère, ils s'amusent et ne posent pas de problèmes, quels qu'ils soient.»

Après les avoir vus tenter d'éclairer la tour Eiffel aux couleurs du drapeau irlandais, le 13 juin, grâce à un hashtag lancé par l'UEFA et la mairie de Paris, ils ont été aperçus dans le quartier de Pigalle, dans la capitale française, en train de chanter, de boire et s'ambiancer.

Les rois de l'ambiance

Par exemple, on les voit acclamer un homme qui apparaît sur son balcon, au-dessus du Harp Bar, un pub irlandais, situé à quelques pas du Moulin Rouge:

Non loin de là, ils ont aussi pris d'assaut le boulevard de Clichy

Ils ont également été aperçus dans la «fan zone» du Champ-de-Mars en train de faire la fête avec des supporters croates

Mais aussi en train de reprendre du Abba avec des fans suédois:

Quelques-uns ont décidé de pertuber (avec bienveillance) un plateau en direct d'un journaliste de télévision hongrois: 

Ou, alors, de simuler une fausse bagarre en arrière-plan pendant une émission de la chaîne de télévision irlandaise RTE: 

Dans le stade, même ambiance. Lors de leur match contre la Suède au Stade de France, on n'a entendu qu'eux, ou presque, grâce à leur traditionnel chant «Fields of Athenry»: 

Quelques heures plus tôt, ils s'étaient échauffés dans le ferry qui les amenaient jusqu'en France, comme le montre cette vidéo:

Il ne s'agit pas de faire, ici, une liste exhaustive des célébrations et des aventures des supporters irlandais en France pour la simple et bonne raison qu'il existe bien trop de vidéos de leurs péripéties. Une recherche sur YouTube suffit pour s'en convaincre. 

Alors, si vous en voulez davantage, c'est par ici.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte