SportsMonde

Un militant d’extrême droite fait partie de la délégation russe pour l’Euro 2016

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 14.06.2016 à 11 h 36

Repéré sur The Guardian

Les supporters anglais n’étaient pas seuls lors des affrontements à Marseille.

Des supporters russes lors du match Angleterre - Russie, lors de l'Euro 2016, à Marseille | ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP

Des supporters russes lors du match Angleterre - Russie, lors de l'Euro 2016, à Marseille | ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP

Deux supporters anglais ont été condamnés à deux et trois mois de prison ferme le 13 juin. Le premier a lancé un gobelet de bière en plastique et fait un doigt d’honneur en direction des gendarmes à Marseille, samedi 11 juin au soir alors que l’Angleterre y affrontait la Russie dans le cadre de l’Euro 2016. Le second, un infirmier, avait lancé une bouteille de verre en direction des policiers. Les deux hommes ont par ailleurs écopé de deux ans d’interdiction de territoire.

Il s’agit là des deux premières condamnations. Mais les supporters anglais n’étaient pas non plus tout seuls à Marseille. Le Guardian revient longuement sur la présence dans l’entourage russe d’un activiste d’extrême droite, Alexander Shprygin, également fondateur de l’Union des supporters russes:

«Un militant d’extrême droite notoire qui a été photographié en train de faire un salut nazi voyage avec la délégation officielle de la Fédération russe à l’Euro 2016 et était présent à Marseille ce week-end lors des affrontements entre supporters russes et anglais. Des groupes antiracisme se sont inquiétés du fait qu’Alexander Shprygin détienne apparemment une accréditation officielle avec l’entourage de la sélection russe. Il a également fait partie d’une délégation russe qui a visité les villes hôtes de l’Euro, en mars.»

Le quotidien britannique note que le militant est également proche des milieux politiques russes. Ce supporter du Dynamo Moscou est l’assistant d’Igor Lebedev, porte-parole adjoint de la Douma (la chambre basse du Parlement russe) et membre du comité exécutif de l’Union du football russe, comme le décrit Le Monde.

«Les supporters viennent aux matchs pour se battre»

Lebedev s’est particulièrement fait remarquer après les affrontements du week-end quand il a écrit sur Twitter qu’il ne voyait «rien de grave dans une bagarre entre supporters. Au contraire, bien joué les mecs, continuez comme ça»:

«Je ne comprends pas ces politiques et officiels qui critiquent nos supporters. Nous devrions les défendre et ensuite démêler tout cela quand ils sont de retour au pays. Dans neuf cas sur dix, les supporters viennent aux matchs pour se battre, et il est normal que nos mecs défendent l’honneur de leur pays et ne laissent pas les supporters anglais profaner notre patrie.»

 

Reste que défendre l’honneur du pays n’a pas vraiment plu aux autorités françaises. L’AFP indique que certains d’entre eux vont être expulsés du pays «car ils sont soupçonnés de présenter une menace à l’ordre public après les incidents survenus samedi en marge du match de l’Euro-2016 Angleterre-Russie à Marseille». La Russie doit jouer son deuxième match face à la Slovaquie ce mercredi 15 juin à Lille. Le préfet a déjà annoncé qu’un dispositif spécial allait être mis en place.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte