Sports

Oubliez un instant l'Euro et la Copa America, le premier titre de l'été est pour le Costa Rica

Grégor Brandy, mis à jour le 14.06.2016 à 13 h 39

Pourtant éliminés au premier tour de la Copa America, les Costariciens ont récupéré le «bâton de Nasazzi», un drôle de trophée qui se transmet depuis 1930.

Les joueurs du Costa Rica lors de la victoire face à la Colombie, le 12 juin 2016. ALFREDO ESTRELLA / AFP

Les joueurs du Costa Rica lors de la victoire face à la Colombie, le 12 juin 2016. ALFREDO ESTRELLA / AFP

Le Costa Rica est loin d'être la meilleure équipe du monde mais le 12 juin, avant même la fin de l'Euro et de la Copa America, la sélection d'Amérique centrale a remporté le premier titre de l'été. Les Costariciens n'ont pourtant fini qu'à la troisième place de leur poule et n'ont donc pas réussi à se qualifier pour les quarts de finale de la Copa America, malgré leur victoire face à la Colombie 3-2 lors du dernier match de poules. Mais grâce à ce succès, ils détiennent désormais le bâton de Nasazzi.

Ce bâton est un trophée virtuel qui se passe d'équipes en équipes depuis la victoire de l'Uruguay en finale de la première Coupe du monde, en 1930. Le trophée doit d'ailleurs son nom à l'ancien capitaine uruguayen José Nasazzi, également double champion olympique de foot avec la Celeste en 1924 et 1928.

Le concept du bâton est assez simple: l'équipe qui bat l'équipe détentrice le lui chipe, et ainsi de suite. Petite subtilité, pour récupérer le bâton de Nasazzi, il faut battre l'équipe qui le détient à la fin du temps réglementaire. Si l'équipe détentrice s'incline en prolongations ou aux tirs au but, elle conserve donc son trophée.

«Ce bâton a des valeurs assez nobles. C’est un peu comme un match de boxe, où celui qui va gagner est celui qui l’emportera au bout de 90 minutes. Peu importe ton classement Fifa, si c’est un match amical ou officiel», expliquait Michaël Bastien, qui anime un site sur le sujet, à 20minutes en octobre 2013. 

Jusque-là, c'était la Colombie qui détenait le bâton grâce à une victoire en mars dernier sur l'Équateur, qui avait lui-même battu l'Uruguay cinq mois plus tôt.

Le Costa Rica va le garder encore un petit moment. Le prochain match de la sélection n'aura pas lieu avant le 2 septembre prochain, pour le compte des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, en Russie. Les Costariciens affronteront Haïti, avant de recevoir le Panama quatre jours plus tard. Autant dire que les Européens ne reverront pas le trophée virtuel avant un petit moment: ils ne l'ont pas détenu depuis la Coupe du monde 2014, quand la Belgique l'avait perdu en quart de finale contre l'Argentine. Lors du dernier Euro, le bâton avait été un «enjeu» de la compétition, passant successivement dans les mains de la Russie, la Grèce, l'Allemagne, l'Italie et enfin l'Espagne victorieuse en finale.

D'ici au prochain match du Costa Rica, 81 jours se seront écoulés, et le petit pays passera au moins de la 37e à la 31e place du classement des sélections à avoir détenu le bâton le plus longtemps, détaille la page Wikipédia consacrée au trophée. Pour atteindre la première place –détenue par les Brésiliens–, il devra rester invaincu pendant les 3.725 prochains jours (soit un peu plus de dix ans et trois mois). Le pays qui a le plus longtemps détenu le trophée avant d'être battu est les Pays-Bas, qui a gardé le bâton pendant 1.056 jours consécutifs entre novembre 2008 et octobre 2011.

Grégor Brandy
Grégor Brandy (439 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte