Double XBoire & manger

Les bars et les restaurants n'aiment pas vos premiers rendez-vous

Repéré par Mélissa Bounoua, mis à jour le 13.06.2016 à 19 h 01

Repéré sur The Washington Post

Les clients qui se voient pour la première fois dans un bar ou un restaurant ne sont pas les meilleurs clients, racontent les responsables des lieux.

Thatch Tiki Bar | ryan harvey via Flickr CC License by

Thatch Tiki Bar | ryan harvey via Flickr CC License by

C'est le premier rendez-vous, vous avez proposé un apéro, par prudence –si cela se passe mal, vous pourrez toujours vous éclipser en prétextant une soirée. Mais qu'en pensent les personnes qui vous apportent le fameux «petit verre» de cet apéro?

Comprenez bien déjà qu'ils savent. Ils en ont vu tellement avant vous qu'ils comprennent rapidement lorsqu'il s'agit d'un premier rendez-vous. «Ils contrôlent la quantité d'alcool qu'ils boivent», raconte au Washington Post Chris McNeal, le gérant du Bar Dupont à Washington.

Ils voient aussi ceux qui passent la porte et repartent aussitôt après avoir vu la personne qu'ils devaient rejoindre, constate Greg Algie, co-propriétaire d'un autre bar de Washington particulièrement proprices aux premiers rendez-vous, selon le Washington Post. Ces lapins posés coûtent chers au patron puisque cela implique qu'un personne occupe une table pendant de précieuses minutes, parfois sans rien consommer du tout.

«Happy hour»

Mais ceux qui restent ne sont pas non plus de meilleurs clients, puisqu'ils parlent parfois beaucoup en consommant lentement cette bière ou ce verre de vin commandé pendant «l'happy hour». Et ces rendez-vous plus faciles et plus nombreux –l'application Tinder revendiquait en janvier 1,3 million de rencontres par semaine– contribuent à changer l'ambiance des bars et des restaurants où les étrangers n'hésitent plus à se rejoindre à une fréquence soutenue, loin du traditionnel ciné-resto.

Il y a ensuite les restaurants qui ne s'y retrouvent pas si vous ne mangez pas, ceux qui continuent à vous servir des carafes d'eau parce que vous ne voulez plus boire de l'alcool alors que d'autres clients patientent pour manger. Et ceux qui aimeraient pouvoir fermer quand vous ne vous arrêtez pas de discuter alors qu'il est l'heure de rentrer pour tout le monde. 

Certains patrons de bar à Washington ont pris en compte cette évolution de leur clientèle lors du réaménagement de leur espace, en plaçant plus de tables de deux pour servir plus de personnes, et l'association nationale des restaurants aux États-Unis confirme cette tendance.

Mais certains des tenanciers apprécient les usagers de Tinder et autres sites et applis de rencontre, dans la mesure où ils ont tendance à se rencontrer lors des soirées creuses de début de semaine. Peut-être certains sont-ils naïvement heureux de voir des couples se former, ça le Washington Post, ne le précise pas. D'autres, comme ce bar en Angleterre, proposent d'aider à s'enfuir si cela ne se passe pas bien. Sympa.

View post on imgur.com

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte