Économie

Vous ne pourrez bientôt plus mentir après un accident de voiture

Temps de lecture : 2 min

Tesla est aujourd'hui à la pointe de cette chasse connectée aux mauvais conducteurs appelée à très vite se démocratiser.

Capture Twitter de la Tesla accidentée
Capture Twitter de la Tesla accidentée

Le premier flagrant délit de mensonge a été révélé la semaine dernière, rapporte Electrek. Un Californien assurait que si sa Tesla Model X SUV s'était empalée contre un centre commercial, c'était uniquement la faute de l'accélérateur qui s'était déclenché tout seul. Il n'y avait aucune autre explication possible selon lui. Sa femme, alors au volant, connaissait ce parking depuis vingt ans, et «elle connaît la différence entre frein et la pédale d'accélérateur», tient-il à préciser sur le forum de Tesla.

Tesla Model X SU
Tesla Model X SUV


Dans la foulée de cet étrange accident, le constructeur certifia au quotidien local The Verge que l'erreur était bel et bien humaine. «Les données prouvent que la voiture roulait à 6 mph quand la pédale d'accélérateur a été brusquement appuyé à 100%

Ces enregistreurs de données, souvent appelés boîtes noires, inspirent aujourd'hui une grande partie des constructeurs, rapporte The MIT Technology Review. 25% des voitures en sont déjà dôtés, mais aucun n'a encore la capacité de stocker via internet autant de détails que Tesla. 90% des automobiles devraient disposer d'une technologie équivalente, prévoit Greg Ross, le directeur du développement commercial de General Motors, très intéressé par ce système.

Étudier non seulement le comportement de la voiture, mais aussi celui du conducteur. Voilà ce qui attire les constructeurs et risque de plaire aux compagnies d'assurance. Certaines proposent déjà des tarifs exceptionnels aux particuliers acceptant d'istaller des puces sur leur volant. Par ailleurs, ces capteurs de données sont précieux pour la construction des voitures autonomes. Un secteur où, là encore, Tesla fait figure de pionnier.

Slate.fr

Newsletters

«Au moins, à l'étranger, je n'étais pas le type qui a échoué»

«Au moins, à l'étranger, je n'étais pas le type qui a échoué»

Diplômé·es et au chômage, ces jeunes ont préféré partir et devenir réceptionniste en Irlande ou serveur au Portugal plutôt qu'attendre indéfiniment un emploi stable. Une décision souvent mal comprise.

Les plateaux-repas des avions sont un énorme gâchis écologique

Les plateaux-repas des avions sont un énorme gâchis écologique

Une société de design britannique a trouvé la solution pour réduire la quantité de déchets que laissent les passager·es.

Monter sa startup avec succès: les conseils de ceux qui ont réussi

Monter sa startup avec succès: les conseils de ceux qui ont réussi

Lancer sa boîte peut vite devenir un parcours du combattant. Mais il suffit parfois d’un coup de pouce pour tout changer

Newsletters