Culture

VIDÉOS. Écoutez en avant-première la Deezer Session de Dominique A, Rover et Bertrand Belin

Temps de lecture : 2 min

Concept amusant: chacun des trois artistes filme une chanson de l'autre. Et, pour ne rien gâcher, des vinyles à gagner.

Bertrand Belin, Dominique A et Rover
Bertrand Belin, Dominique A et Rover

Depuis le lancement des Concerts à emporter de la Blogothèque en 2006, les pastilles musicales ont essaimé dans tous les médias à la recherche de nouveaux concepts. Après avoir entre autres filmé Tame Impala devant la Géode à Paris, les Deezer Sessions ont convié cette fois trois artistes français défenseurs d’une vision musicale exigeante autour d’un projet singulier.

L’idée: laisser pour la première fois les chanteurs invités –Rover, Dominique A et Bertrand Belin– se filmer entre eux. L’enregistrement a ainsi eu lieu en début d’année au Quartier général à Paris. À travers cette réalisation, nous découvrons une session à travers l’œil d’un artiste. L’audio de cette session peut être écouté en exclusivité sur Deezer.

Épisode 1: Rover («Some Needs», «Call My Name»)

Épisode 2: Dominique A («Éleor», «Au revoir, mon amour»)

Épisode 3: Bertrand Belin («Le Mot Juste», «D’une dune»)


Cinq vinyles du dernier album de chacun des artistes –Éléor, de Dominique A, Let It Glow, de Rover, Cap Weller, de Bertrand Belin– sont à gagner. Pour cela, il suffit d’envoyer un e-mail à l’adresse [email protected] en mentionnant dans l’objet le vinyle que vous souhaitez gagner et dans le corps du message votre adresse postale complète. Un tirage au sort pour désigner les gagnants aura lieu le lundi 13 juin à 12 heures.

Boris Bastide Éditeur à Slate.fr

Newsletters

Lego City, la ville juste?

Lego City, la ville juste?

Quel est donc le sujet emblématique de l’imitation Lego? Eh bien, c’est la ville. On parle de «briques» Lego et la première fonction des briques, c’est de bâtir des bâtiments.

Votre nom de famille en dit beaucoup sur vous et vos origines

Votre nom de famille en dit beaucoup sur vous et vos origines

Ces patronymes, que nous n'avons pas choisis, nous influenceraient plus que l'on croit. En les décortiquant, on découvre bien des surprises.

Les figures de galants ou de libertins que nos intellos adulent sont des violeurs

Les figures de galants ou de libertins que nos intellos adulent sont des violeurs

Valérie Rey-Robert le démontre très bien dans son ouvrage.

Newsletters