Science & santé

Oui, les «relations d’allaitement adulte» existent

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 09.06.2016 à 16 h 06

Repéré sur The Sun, Mic

En affirmant allaiter son petit ami, une Américaine a beaucoup fait parler dans les tabloïds anglais. Une pratique loin d’être irréelle.

Allaiter un adulte est un tabou | Diego Dacal via Flickr CC License by

Allaiter un adulte est un tabou | Diego Dacal via Flickr CC License by

Jennifer Mufford, jeune Américaine de 36 ans, s’est arrangée pour moins travailler comme barmaid pour une raison très particulière: elle nourrit son mari toutes les deux heures avec son propre lait maternel. Le Sun, tabloïd habitué à ce genre d’histoires particulières dirons-nous, explique que la jeune s’est mise en couple avec son petit-ami Brad car elle cherchait quelqu’un pour consommer le lait que ses seins produisaient. «Nous voulions tous les deux la même chose dans une relation, un lien magique que seul l’allaitement pouvait permettre», a-t-elle affirmé au journal. Afin de provoquer la lactation, elle prend des thés spéciaux et des pilules à base d’herbes.

Les médias ont repris en masse cette histoire et les réactions des lecteurs ont été pour le moins vives, estimant parfois avoir affaire à un canular.

«Cette page montre à quel point la vie humaine est d’une incroyable bizarrerie»

«Quand tu penses avoir tout vu»

«Adult Breastfeeding Relationship»

Mais cette pratique est beaucoup moins irréelle qu’on ne pourrait le croire. Comme le raconte le site Mic, le «Adult Breastfeeding Relationship» (ABR) ou «Adult Nursing Relationship» (ANR), que l’on pourrait traduire par «relation d’allaitement adulte» existe. Sans être un phénomène courant, on trouve sur internet de nombreux sites, blogs et discussions qui y sont dédiés. Sur le site Reddit par exemple, deux subreddits y sont consacrés (ici et ). Ces pages sont aussi parfois des sites de rencontre, ou hommes et femmes peuvent donner leurs critères d’âge et de sexe en vue de trouver un partenaire.

La majorité des gens voient ça comme une expérience nourricière et sensuelle

Jennifer Maiden, adepte d’Adult Nursing Relationship»

Jennifer Maiden, mère de famille chrétienne, tient un blog dédié aux ANR «qui a été lu par plus de 33.000 personnes», comme l’écrit Mic. Depuis la naissance de son fils il y a quatorze ans, elle nourrit son mari deux à trois fois par jour. Sur son site Bountiful Fruits, on peut donc lire des interviews d’adeptes de la pratique, des conseils à des internautes et le récit quasi quotidien de la vie de Jennifer Maiden.

«Je n’arrive pas à trouver les mots pour dire à quel point mon cœur bat fort quand je vois quels liens vous et votre mari avez, peut-on lire sur la page dédiée aux courriers anonymes. Vos posts me réchauffent le cœur et me donnent bon espoir de trouver une relation d’allaitement adulte dans le futur!»

«La majorité des gens voient ça comme une expérience nourricière et sensuelle, explique Maiden par téléphone à Mic. Nous passons plus de temps ensemble dans chaque aspect de notre quotidien. Ça a joué un rôle bénéfique important dans notre mariage.»

Pimenter sa vie sexuelle et entretenir l'intimité du couple? 

Et, effectivement, il s’agit des deux aspects recherchés chez les personnes concernées. En 2012, sur le blog AdultBreastFeedingjourney, une certaine Daisy Gray expliquait l’excitation qu’elle ressentait en allaitant son compagnon: «Oui, il y a de l’érotisme qui est impliqué parce qu’allaiter un adulte est toujours un tabou dans la société mainstream.»

«L’allaitement était devenu une drogue, raconte encore une femme sur un site dédié à la soumission. J’en mourais d’envie et j’étais trop impatiente que [mon mari] rentre du travail pour que nous puissions avoir notre petit moment à tous les deux. Sans surprise, cette soif-là a fait des merveilles pour ma libido.» En 2015, Fusion relevait une étude qui disait que 33 à 50% des femmes avaient déjà ressenti une excitation en allaitant leur enfant, provoquant chez certaines de la culpabilité.

Mais, dans chacun des témoignages, les personnes insistent sur le fait que ce mode de vie sert à entretenir une proximité et une vraie intimité au sein de leur couple. Ainsi, Daisy Gray estimait que le plus important pour elle était «que quelqu’un dépende [d’elle] pour quelque chose [qu’elle] seule peut produire, quelque chose qui vient directement de [son] corps, qui les nourrit et qui provoque cette sensation chaude et confuse».

Pour l’instant, le sujet est toujours autant tabou et cette communauté reste très discrète, rendant difficile les études sur l’ANR. Il est donc difficile de savoir, au-delà de la sensation d’intimité retrouvée au sein d’un couple, quels sont les effets de la consommation de lait maternel chez l’adulte. En attendant, Brad, petit ami de Jennifer adepte de musculation, est très heureux: certains bodybuilders sont persuadés que le lait maternel est une boisson nutritive exceptionnelle.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte