Tech & internet

Cette application met enfin un terme à la guerre de la température au bureau

Temps de lecture : 2 min

Le système s’adapte aux préférences de chacun pour maintenir une température optimale dans l’open space.

 La fin de la guerre du thermomètre au bureau? Acid Pix via Flickr CC License by

La propreté des locaux, le travail demandé, le bruit ambiant, la place dans l’open space, tout cela n’est rien comparé aux conflits que peut générer la température au bureau. Face à cette sempiternelle question du chaud et du froid, l’entreprise de publicité new-yorkaise AppNexus a décidé de s’aider d’une application, comme le rapporte The Wall Street Journal.

Cadi Withers, directrice de la société, a abdiqué face aux multiples plaintes des employés liées à la climatisation à l’été 2015. «Les gens étaient peu couverts sur leur trajet pour rester au frais mais, quand ils entraient dans le bureau, ils étaient gelés et portaient des couvertures et des chandails», explique-t-elle.

Température participative

Comfy, l’application choisie, est destinée au smartphone. Elle permet de commander, dix minutes à l’avance, un réchauffement ou un refroidissement de la pièce. Les utilisateurs peuvent envoyer trois messages différents à l’application: «Réchauffe mon espace», «Refroidis mon espace» ou «Je suis bien».

Le système, qui nécessite bien évidemment au moins deux personnes pour compiler les doléances, s’adapte aux préférences de chacun pour optimiser son fonctionnement. «Nous ne voulions pas que les gens se battent», souligne Withers. Cette petite révolution, si elle ne met pas fin aux réclamations des quelques réfractaires laissés sur le carreau et obligés de s’accommoder de la température qui convient à la majorité, a au moins le mérite de réduire le nombre de «On pourrait pas mettre le chauffage/la clim, là?».

Slate.fr

Newsletters

Vous avez fortement intérêt à changer vos mots de passe (et pas seulement) après une rupture

Vous avez fortement intérêt à changer vos mots de passe (et pas seulement) après une rupture

Même votre interphone. Et le collier du chien. Et les jouets des enfants. Et...

La face sombre d’internet, miroir des bien-pensances?

La face sombre d’internet, miroir des bien-pensances?

L'activisme des militants et militantes progressistes sur les réseaux sociaux est accusé d'encourager la montée de la droite radicale.

Les faux comptes Facebook explosent après la fusillade de Santa Fe

Les faux comptes Facebook explosent après la fusillade de Santa Fe

Les premiers sont apparus à peine vingt minutes après l'annonce de l'attaque.

Newsletters