Boire & manger / Monde / Culture

Une réplique du restaurant de la série «Sauvés par le gong» ouvre à Chicago

Temps de lecture : 2 min

Le carnet de réservations est déjà plein jusqu’à fin d’août.

Capture d’écran du site du restaurant Saved By the Max
Capture d’écran du site du restaurant Saved By the Max

Si vous êtes un enfant des années 1990, vous connaissez la série culte Sauvés par le gong. Rappellez-vous, sous des cascades de rires enregistrés, Zack, Lisa, Screech et leurs copains passaient pas mal de temps dans un «diner», le Max. À Chicago, un restaurant «pop-up», réplique quasi exacte du repaire de la bande, vient d’ouvrir pour les fans nostalgiques. Son nom: Saved by the Max (Sauvés par le Max).

Qu’est-ce que l’endroit a de particulier? Comme l’explique Food Republic, «le design est tout aussi kitsch que vous l’imaginez» (quelques images ici ou ici), récréant presque à l’identique les murs couverts de zigzags et de formes géométriques, les couleurs qui piquent les yeux, les néons, le juke-box… Vogue note que, pour parfaire «l’expérience immersive», «le personnel sera habillé avec l’uniforme signature, un T-shirt rouge avec un short ou un pantalon noir, avec un tablier assorti» et répondra même aux prénoms des serveurs de la série.

Come-back

Concernant le menu, «la nourriture est probablement meilleure que ce que vous pouvez imaginez», admet Food Republic. Les plats, dont les noms sont des jeux de mots qui font allusion à la série, ont été conçus par Brian Fisher, ancien chef du restaurant étoilé Schwa. On trouvera par exemple à la carte de l’émincé de porc braisé à la bière, du poulet frit à la coréenne, une poutine spéciale, un burger, des milk-shakes... Apparemment, le clou du spectacle est un «Mac & Screech», un généreux plat de Mac & Cheese faisant référence à un fameux personnage. Le chef racontait avant l’ouverture à Eater Chicago que «l’environnement [allait] être incroyable, la cuisine est seulement un aspect de la chose». Les propositions sont «abordables et sans prétention», avec des ingrédients de saison.

La presse américaine s’est en tout cas plutôt emballée. «Le diner de “Sauvez par le gong”, c’est tout ce que vous vouliez, et plus», titre par exemple Time. «La nostalgie est réelle», écrit Munchies. En effet, le petit come-back vers le début des années 1990 semble être une idée qui plaît énormément: les réservations pour les dîners ont été prises d’assaut en quelques minutes et sont donc déjà closes jusqu’à la fermeture du restaurant éphémère, fin août. Mais, comme dans l'esprit, personne ne doit être refoulé du Max, les gens sont quand même invités à tenter leur chance tard le soir ou pour le brunch…

Newsletters

Faire vieillir un vin ne le rend pas forcément meilleur

Faire vieillir un vin ne le rend pas forcément meilleur

Quatre-vingt-dix-neuf pour cent de la production mondiale de cette boisson est destinée à être consommée dans les cinq années qui suivent sa production.

Le livre de recettes de Jean-François Piège, un indispensable pour les cuisiniers pros ou amateurs

Le livre de recettes de Jean-François Piège, un indispensable pour les cuisiniers pros ou amateurs

Cette encyclopédie culinaire regroupe l'essentiel de la gastronomie française.

Mieux vaut éviter d'acheter des fruits et légumes prédécoupés

Mieux vaut éviter d'acheter des fruits et légumes prédécoupés

Même s'ils peuvent être pratiques, ils présentent de nombreux points négatifs.

Newsletters