Monde

De 2008 à 2016, Clinton a changé de destin mais pas de discours

Temps de lecture : 2 min

Huit ans après avoir reconnu sa défaite face à Barack Obama, Hillary Clinton a célébré sa victoire aux primaires démocrates dans un discours aux airs de déjà-vu. La preuve en vidéo.

C'est (presque) officiel: Hillary Clinton sera la première femme candidate du parti démocrate pour la présidentielle américaine. Après une campagne laborieuse longue de plusieurs mois, elle prend sa revanche, huit ans jour pour jour après avoir concédé sa défaite face à Barack Obama, le 8 juin 2008. Dans son discours de victoire prononcé depuis le quartier de Brooklyn à New York, Hillary Clinton a insisté sur la nécessité d'une union avec les partisans de Bernie Sanders, notamment les jeunes, et n'a hésité à s'attaquer frontalement à son rival républicain, Donald Trump.

Malgré des contextes pourtant bien différents, les discours de défaite de 2008 et celui de victoire de 2016 présentent de nombreuses ressemblances –comme le montre notre vidéo en tête d'article–, tant sur la forme (remerciements aux bénévoles, aux organisateurs et aux militants, grandes envolées...) que sur le fond (politique étrangère et coopération internationale, place des femmes dans le monde politique américain, lutte contre les inégalités...).

Pour ne rater aucune autre vidéo, suivez-nous sur YouTube et Dailymotion.

Robin Panfili Journaliste à Slate.fr

Newsletters

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Depuis une dizaine d'années, le disco polo s’impose comme référence de l’industrie musicale polonaise. Au point d'attirer l'attention des politiques et d'exaspérer les milieux intellectuels.

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Les fondations du milliardaire-philanthrope américano-magyar quittent Budapest où elles travaillaient depuis 1984. Un départ accéléré par vingt-quatre mois d’intense campagne gouvernementale anti-Open Society.

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

Newsletters