Sciences / Santé

Le cocktail improbable qui permet de retarder le vieillissement du cerveau

Temps de lecture : 2 min

 Neil Conway via Flickr CC License by Creative Commons
Neil Conway via Flickr CC License by Creative Commons

C’est un cocktail de suppléments alimentaires qui pourrait un jour stopper et même inverser la progression de maladies neurologiques contre lesquelles aujourd’hui nous sommes totalement impuissants comme Parkinson, Alzheimer et la Sclérose en plaque. «La découverte est spectaculaire» affirme Jennifer Lemon du Département de Biologie de l’Université McMaster au Canada. «Notre espoir est que ce cocktail de suppléments alimentaires puisse combattre de très graves maladies et améliorer la qualité de vie des malades».

La formule qui comprend des ingrédients courants comme de la vitamine B, C et D de l’acide folique, des extraits de thé vert, de l’huile de foie de morue et d’autres suppléments alimentaires a été mise au point à McMaster en 2000. Une série d’études (PDF) publiées au cours des dernières années montre ses bienfaits spectaculaires sur des générations de souris.

Les souris étudiées avaient perdu plus de la moitié de leurs cellules cérébrales, l’équivalent pour les humains d’un Alzheimer sévère. Il leur a été administré le cocktail élaboré à McMaster et cela s’est traduit par un arrêt de la perte de neurones et du déclin cognitif. «Les souris sont sujettes au même mécanisme cellulaire neuro dégénératif que les humains», explique Jennifer Lemon. Les expériences ont aussi montré que les souris voyaient leurs capacités visuelles et leur odorat s’améliorer tout comme certaines de leurs capacités motrices.

Profitant de la capacité de reproduction et de veillissement rapide des souris, l'équipe de l'Université McMaster de l'Ontario a répété ses tests sur de nombreuses générations de souris et les résultats sont toujours les mêmes.

L’étape suivante va consister maintenant à tester la formule sur des humains dans les deux prochaines années. Ces études et cette découverte qui semblent improbables, comme pour d'autres avancées scientifiques dans l’histoire, a été publiée par le très sérieux journal scientifique Environmental and Molecular Mutagenesis.

Référence de l’étude : J.A. Lemon, V. Aksenov, R. Samigullina, S. Aksenov, W.H. Rodgers, C.D. Rollo, D.R. Boreham. A multi-ingredient dietary supplement abolishes large-scale brain cell loss, improves sensory function, and prevents neuronal atrophy in aging mice. Environmental and Molecular Mutagenesis, 2016; DOI: 10.1002/em.22019

Newsletters

À cause de la fonte des glaces, les ours polaires utilisent quatre fois plus d'énergie pour survivre

À cause de la fonte des glaces, les ours polaires utilisent quatre fois plus d'énergie pour survivre

Ces mammifères doivent nager pendant trois jours ou parcourir de grandes distances sur la terre à la recherche de nourriture.

Selon la science, il est possible de communiquer avec une personne qui est en train de rêver

Selon la science, il est possible de communiquer avec une personne qui est en train de rêver

Les rêveurs ont notamment été capables de répondre à des questions ou encore aptes à faire des mathématiques.

Le cotonéastre, une «super-plante» qui absorbe la pollution atmosphérique sur les routes

Le cotonéastre, une «super-plante» qui absorbe la pollution atmosphérique sur les routes

Les haies de sa sous-espèce, le cotoneaster franchetii, qui pousse le long de l'asphalte, sont 20% plus efficaces que d'autres plantes.

Newsletters