Sciences

Ce que l’intelligence des chiens nous apprend de la notre

Temps de lecture : 2 min

I wanna be your dog / Eddy Van 3000 via Flickr CC Licence By
I wanna be your dog / Eddy Van 3000 via Flickr CC Licence By

Si vous aimez les chiens, vous ne supportez pas en général les débats un peu artificiels sur l’affection réelle ou calculée de ces animaux pour leurs maîtres humains explique David Z. Hambrick, professeur de psychologie de l’Université du Michigan, dans Scientific American.

Si l’attachement du chien à l’homme est une constante -depuis la domestication de loups qui étaient leurs ancêtres il y a quelques dizaines de milliers d’années- les chiens ont des comportements différents, des psychologies et des intelligences différentes selon les individus et les races. Et cela nous aide à comprendre les différences entre humains.

Une étude publiée par le journal Intelligence des psychologues britanniques Rosalind Arden et Mark Adams confirme sur l’intelligence des chiens ce que nous savons de l’intelligence humaine. Ils ont trouvé qu’un chien qui excelle dans un test d’habileté cognitive (qui fait appel à des processus mentaux liés à la mémoire, le raisonnement, l’apprentissage, l’attention, la prise de décision…) a de grandes chances d’être aussi excellents dans d’autres tests cognitifs.

Intelligence et espérance de vie

L’étude montre à travers des tests qu’il existe un niveau général d’intelligence différent selon les chiens. Elle suggère également que les mécanismes neuronaux liés aux variations d’intelligence entre individus sont identiques dans le monde animal. D’autres recherches ont apporté des preuves qu’il existait un niveau général d’intelligence différent entre les souris, les singes et même peut-être, il existe des indices, chez les insectes.

Cette étude établit aussi un lien, important pour les humains, entre l’intelligence et la santé. Le niveau d’intelligence est une bonne façon de prédire des problèmes de santé. Un quotient intellectuel élevé est associé statistiquement à une bonne santé et une bonne espérance de vie. Toutefois, les choses sont plus compliquées que cela. Car un quotient intellectuel élevé est aussi associé à des comportements à risques comme la consommation de drogues et d’alcool. Comme les chiens n’ont pas ce type de comportement, le lien chez eux entre intelligence et santé est plus facile à identifier. Une fois encore, les chiens nous prouvent qu'ils sont vraiment nos meilleurs amis.

Newsletters

«Il a un besoin énorme de tout contrôler»

«Il a un besoin énorme de tout contrôler»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Marie, dont le conjoint aimerait pouvoir tout régenter au sein de leur couple, quitte à ne pas tenir compte de ce qu'elle désire.

Un mystère de l'Égypte antique s'épaissit encore

Un mystère de l'Égypte antique s'épaissit encore

D’où provenaient les millions d’ibis placés en offrandes dans les tombes égyptiennes?

Pourquoi la dératisation urbaine est si compliquée

Pourquoi la dératisation urbaine est si compliquée

Pour mettre en œuvre des politiques efficaces de dératisation, encore faut-il comprendre les organisations sociale et territoriale des rats vivant en milieu urbain.

Newsletters