Sciences

A la fin, le soleil détruira la vie sur terre

Temps de lecture : 2 min

Nasa, Mercure passe devant le soleil
Nasa, Mercure passe devant le soleil

Nous aimons voir la terre comme la planète idéale pour abriter la vie et qui continuera à l’être pour des centaines de millions d’années si nous sommes capables de la préserver, écrit l’astrophysicien Ethan Siegel. Après tout, la terre a une atmosphère ni trop épaisse, ni trop légère, elle a de l’eau liquide en quantité a sa surface ce qui est rendu possible par se température et son niveau de gravité.

Notre soleil est une étoile comme les autres, mais contrairement aux étoiles bleues par exemple dont le rayonnement est plus important, il brille de façon relativement constante et sur une longue période qui se chiffre en milliards d’années. Mais cela ne suffirait pas à expliquer pourquoi la vie a pu se développer avec une telle réussite sur terre.

Avec son niveau actuel de rayonnement, la terre absorbant la chaleur solaire la journée et la perdant la nuit, et selon les lois de la physique, la température moyenne sur notre planète serait de -18°C. Ce n’est pas exactement la température moyenne sur terre. Elle est en faite 33°C plus élevé que cela (15°C) grâce à la couverture nuageuse, l’atmosphère, le dioxyde de carbone et la vapeur d’eau. Tout cela absorbe la lumière infrarouge émise par notre planète et lui conserve ainsi sa chaleur… comme une couverture. Quand la terre était plus jeune, il y a des milliards d’années, il y avait beaucoup plus de méthane dans l’atmosphère et la planète était alors encore plus chaude. Et pourtant le soleil était alors plus froid.

Une étoile fabrique de l’énergie par la fusion nucléaire dans son cœur et transforme de l’hydrogène en hélium. Avec le temps, la température du cœur augmente et l’étoile devient plus chaude. Notre soleil a aujourd’hui 4,5 milliards d’années et produit a peu près 20% de plus d’énergie qu’à ses débuts. Et il va continuer à diffuser de plus en plus de chaleur. Cela ne va pas nous affecter avant des millions et des millions d’années. Mais il arrivera un moment quand la chaleur aura encore augmenté de 20% à 30% et en fonction de ce que sera notre atmosphère que la température sur le sol terrestre atteindra 100°C. Un jour, le soleil fera bouillir les océans et rendra impossible la vie sur terre.

Mais nous avons tout de même un peu de temps devant nous. Selon les estimations, il nous faudra déménager dans un à deux milliards d’années...

Newsletters

Une découverte majeure pourrait faire gagner dix ans de recherche sur le cancer de la prostate

Une découverte majeure pourrait faire gagner dix ans de recherche sur le cancer de la prostate

Le problème de résistance des cellules cancéreuses aux thérapies anti-hormonales a enfin une solution.

Le Monkeypox peut toucher n'importe lequel d'entre nous

Le Monkeypox peut toucher n'importe lequel d'entre nous

Alors que le virus, improprement appelé «variole du singe», se diffuse de manière inhabituelle en Europe, il est nécessaire de mettre en place des stratégies viables pour tenter de stopper l'épidémie.

Mon Europe à moi: «L'UE doit poursuivre ses efforts pour lutter contre la perte de biodiversité»

Mon Europe à moi: «L'UE doit poursuivre ses efforts pour lutter contre la perte de biodiversité»

L'Union européenne semble se focaliser sur la réduction des émissions de dioxyde de carbone. Quitte à oublier la perte de biodiversité massive.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio