Monde / Culture

Des chansons de Bollywood sont utilisées comme armes psychologiques contre Daech

Temps de lecture : 2 min

Près de la ville de Syrte, en Libye, les troupes britanniques ont diffusé du Bollywood à plein tube dans deux voitures avec des haut-parleurs.

Forces libyennes lors de combats contre l’État islamique à 23 kilomètres à l’ouest de Syrte, le 2 juin 2016 | MAHMUD TURKIA/AFP
Forces libyennes lors de combats contre l’État islamique à 23 kilomètres à l’ouest de Syrte, le 2 juin 2016 | MAHMUD TURKIA/AFP

En Libye, une douzaine de soldats britanniques sont actuellement en train de former des soldats libyens pour les aider à lutter contre les djihadistes de Daech implantés dans la ville de Syrte et aux alentours. Sur les conseils d’un officier d’origine pakistanaise, les forces britanniques ont introduit une stratégie de guerre psychologique: passer des tubes de Bollywood pour pousser à bout les militants de l’État islamique, qui considèrent cette musique comme sacrilège.

Le Daily Mirror rapporte qu’en coopération avec des troupes libyennes une unité spéciale britannique a placé deux voitures avec des haut-parleurs près du checkpoint de Syrte, qui est contrôlé par Daech. À l’aube, les soldats ont utilisé une télécommande pour faire passer des chansons de Bollywood à plein tube.

Comme à Raqqa, les djihadistes ont interdit toute influence «non islamique» à l’intérieur de la ville de Syrte: les chansons de Bollywood y sont donc considérées comme une insulte.

Révéler certaines cachettes

Les forces britanniques ont aussi intercepté les communications des militants de Daech, et ont diffusé des tubes de Bollywood sur leurs radios.

Une source militaire interviewée par le Daily Mirror explique: «Nous avions besoin de perturber les militants et en même temps d’utiliser une mesure passive pour mesurer leur force dans cette zone, et ça s’est bien passé.»

Il s’agit notamment de voir combien de temps les djihadistes mettent pour trouver la source de la musique et comment ils réagissent. La musique a entre temps pour intérêt de révéler certaines cachettes des membres de Daech, notamment lorsqu’ils s’en plaignent sur leurs radios. Il y a environ 4.000 militants de l’État islamique dans cette région de Libye, qu’ils occupent depuis près de vingt mois.

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Intempéries mortelles au Japon, réouverture du Musée du Louvre et évolution de la pandémie... La semaine du 4 juillet 2020 en images.

Le confinement a provoqué une explosion des mariages d'enfants en Inde

Le confinement a provoqué une explosion des mariages d'enfants en Inde

 «Le Covid-19 a fourni un terreau idéal pour que ce mal social prospère», commente une responsable de la protection sociale.

Les touristes britanniques ne sont pas les bienvenus en Europe

Les touristes britanniques ne sont pas les bienvenus en Europe

La plupart des citoyen·nes des pays figurant parmi les destinations de voyage les plus prisées ne veulent pas des personnes issues du Royaume-Uni où le coronavirus fait des ravages.

Newsletters