Tech & internet

Liftblr, le Tumblr pour les adolescents qui veulent apprendre le vol à l’étalage

Temps de lecture : 2 min

Dans cette communauté, des ados en quête de sensations fortes s’échangent des conseils pour voler sans se faire repérer.

Montage photo à partir d'un  post Tumblr d'une jeune «voleuse»
Montage photo à partir d'un post Tumblr d'une jeune «voleuse»

Il y a quelques années, la réalisatrice Sofia Coppola réalisait Bling Ring, un film narrant les intrusions d’adolescents chez des stars pour voler leurs habits et bijoux. Aussi incroyable soit-il, ce long métrage est inspiré d’une histoire vraie, preuve parmi d’autres le vol comme transgression, qu’il soit chez des stars ou non, est loin d’être un phénomène anodin chez les teenagers.

C’est ce que raconte le magazine GOOD dans une enquête consacrée à une communauté de jeunes voleurs sur internet, apparue aux alentours de 2012. Ils s’appellent Barbie, Unicorn-Lift ou encore Liftswift et se retrouvent sur Tumblr grâce à des mots-clefs comme plutôt explicites comme #myhaul («mon butin») ou #Liftblr (mélanger de «voler» et «Tumblr»). «Ils “crowdsourcent” des guides très bien alimentés sur le vol à l’étalage, écrit GOOD. Ils rebloguent des instructions sur comment enlever les marquages de sécurité et partagent des informations sur le manque de sécurité dans les magasins. Ils détaillent avec précautions les objets dérobés.»

Dans l’un de ces posts, trouvé très facilement sur le site, une jeune fille parlent des perruques à porter pour cacher des coupes de cheveux sortant de l’ordinaire, ou conseille de s’habiller normalement et de cacher ses tics de langage. Dans un autre poste, une adolescente intitule son post «COMMENT JE VOLE DES CHAUSSURES», détaille sa technique et signe avec quelques emojis bisous et un cœur rouge. Sur le tag #MyHaul, on découvre tequila-thief, qui fait la liste d’une journée de vol (du maquillage, une machine Nespresso, des vêtements, des chaussures…), pour une total de 1.394 euros.

Une véritable compétition est en place sur Tumblr: chaque ado se vante d’avoir dépassé les 1.000 dollars de marchandise volée ou s’émeut après avoir réalisé son premier vol. Des «commandements» sont établis et une règle en particulier doit être respectée plus que tout: interdiction de voler dans le magasins de ses parents.

«Fuck le capitalisme»

Ce qui est fascinant dans leur démarche, explique GOOD, c’est qu’une grande partie d’entre eux prétend le faire pour «mettre à mal un système capitaliste qui victimise les travailleurs et exploitent les consommateurs». Barbie, jeune fille de 15 ans que l’on évoquait plus haut, affirme «voler avec une philosophie à la Robin des Bois». «Voici ce que je crois: prendre aux riches, donner aux pauvres et fuck le capitalisme», peut-on lire dans sa bio sur Tumblr, où elle écrit également:

«Je suis une socialiste démocrate et je pense que le capitalisme est une peste pour l’Amérique. Oui, je suis une personne avide et matérialiste. Mais c’est pas grave parce que j’ai conscience de ma propre personne!»

La justification du vol à l’étalage comme geste anticapitaliste peut paraître un peu facile. Mais le message politique semble bien réel. Plusieurs de ces comptes, tenus par des ados rappelons-le, rebloguent des mèmes sur le candidats démocrate Bernie Sanders, des posts antiracisme ou s’engagent dans des discussions sur l’appropriation culturelle.

Bien sûr, beaucoup d’internautes critiquent et dénoncent ces pratiques, surtout qu’un certain nombre de voleurs cherche avant tout une gloire aussi virtuelle qu’éphémère. «Si le maquillage et les vêtements incarnent le statut dans le monde réel, écrit GOOD, sur Tumblr, l’acquisition de ces choses augmente la popularité. Le risque est devenu une monnaie sociale.»

Slate.fr

Newsletters

Les cochons nains ne seront pas toujours si mignons

Les cochons nains ne seront pas toujours si mignons

Ne vous laissez pas avoir par l'effet de mode.

YouTube, réseau préféré de l’extrême droite américaine

YouTube, réseau préféré de l’extrême droite américaine

Le site de partage de vidéos est l'un des outils de radicalisation les plus puissants.

OnlyFans, le porno de la jeune génération

OnlyFans, le porno de la jeune génération

Les internautes s'inscrivent et paient un abonnement pour suivre leurs stars, célèbres ou amatrices.

Newsletters