Monde

Peut-on être élu président des États-Unis en s'appelant French?

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 02.06.2016 à 9 h 29

Repéré sur The Daily Beast, Bloomberg

Soutenu par certains cercles conservateurs, l'ancien militaire David French pourrait se lancer dans la course en indépendant.

MANDEL NGAN / AFP

MANDEL NGAN / AFP

Et si le prochain président des États-Unis s'appelait French? De 0%, la probabilité a atteint facilement 0,1% le 1er juin, quand l'agence Bloomberg a annoncé que David French pourrait bien se lancer en candidat indépendant.

Il y a quelques semaines, on vous parlait d'un possible retour dans la course présidentielle de Mitt Romney (dont le principal intéressé ne voulait pas) alors que le rédacteur en chef de l'influent magazine conservateur Weekly Standard, Bill Kristol, se lançait à la recherche d'une importante figure politique ou militaire pour remplir le rôle de troisième candidat et éviter d'avoir à choisir entre Hillary Clinton et Donald Trump. Le 29 mai, Kristol a annoncé qu'il avait enfin trouvé son poulain pour la présidentielle 2016.

Après que les médias américains aient confirmé que ce candidat n'était ni Mitt Romney, ni le jeune sénateur du Nebraska Ben Sasse, ni plusieurs autres, Bloomberg a finalement révélé qu'il s'agissait donc de David French, illustre inconnu hors des cercles conservateurs, vétéran qui a participé à la seconde guerre d'Irak, qui est également un avocat en droit constitutionnel et auteur (sa femme a par ailleurs écrit les livres de Sarah Palin et de sa fille, selon ABC). Il a reçu la Bronze Star, la quatrième plus haute distinction militaire.

Bill Kristol n'a pas officiellement confirmé tout cela, même s'il a laissé entendre sur son compte Twitter que si les Américains le veulent, ce sera possible. Kristol avait déjà largement complimenté French, rappelle Vanity Fair. Et ce dernier a également le soutien de Mitt Romney, même s'il n'a toujours pas confirmé qu'il allait se lancer.

Reste que, comme le souligne The Daily Beast, ceux qui attendaient l'arrivée d'un candidat progressiste en indépendant devront vite faire votre deuil.

«Comme toute bonne alternative approuvée par Kristol, French s'est félicité de l'acquittement d'un officier impliqué dans la mort de Freddie Gray, ressort régulièrement le mythe discrédité de “l'effet Ferguson” dans la “guerre contre la police”, a une drôle d'obsession pour les individus transgenres qu'il dépeint comme des personnes “mentalement instables”, “perturbées” et “absurdes”, dévie consciencieusement les conversations sur les tensions raciales en appels à l'avortement et semble croire que les homosexuels souhaitent simplement “redéfinir le péché comme la liberté”.»

Slate indique de son côté qu'après avoir cherché son nom dans Google, l'équipe de campagne de Donald Trump ne semblait pas trop inquiète.

Bon courage David!

Une version précédente de cet article contenait un tweet d'un faux compte de Donald Trump. Nous l'avons supprimé.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte