MondeEconomie

Selon Roberto Saviano, le pays le plus corrompu au monde est… la Grande-Bretagne

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 01.06.2016 à 15 h 34

Repéré sur Transparency.org, The Week, The Independent

La réponse de l’expert de la mafia italienne fait étrangement écho à une déclaration du Premier ministre anglais.

Roberto Saviano, le 28 mai 2015, à Rome. TIZIANA FABI / AFP

Roberto Saviano, le 28 mai 2015, à Rome. TIZIANA FABI / AFP

Quand on parle des pays corrompus, on songe rarement à ceux de l’UE, pensant que nos systèmes démocratiques nous préservent de ces dérives. Et, en effet, dans le classement 2015 des pays les plus corrompus dans le monde de l’agence Transparency International, on retrouve en haut de l’affiche des pays comme la Somalie, l’Angola, la Corée du Nord, le Venezuela ou la Russie. Le 11 mai 2016 pourtant, une caméra enregistrait une indiscrétion, rapportée par The Week, du Premier ministre anglais, David Cameron, lors d’une conversation avec la reine en marge d’un sommet anticorruption:

«Nous avons des leaders de pays fantastiquement corrompus qui viennent en Grande-Bretagne. Le Nigeria et l’Afghanistan [effectivement mal classés par Transparency mais pas les derniers] sont peut-être les deux pays les plus corrompus au monde.»

Qu’elle fasse un écho direct ou non aux commentaires de Cameron, une déclaration d’un expert italien a marqué la presse anglaise et relancé le débat de la corruption au sein de l’Europe.

«Porte d’accès des capitaux criminels»

Le 28 mai, lors du Hay Literary Festival au Pays de Galles, Robert Saviano, rendu célèbre pour son travail sur la mafia napolitaine et son livre Gomorra, a ainsi expliqué à son audience que la Grande-Bretagne est selon lui le pays le plus corrompu au monde. The Independent a rapporté ses propos:

«Si je vous demandais quel est l’endroit le plus corrompu au monde, vous me diriez que c’est l’Afghanistan, peut-être la Grèce, le Nigeria, le sud de l’Italie mais je vous dirais que c’est le Royaume-Uni. Ce qui est corrompu, ce n’est pas la bureaucratie, ce n’est pas la police, ce ne sont pas les politiques, mais c’est la capitale financière.

 

90% des détenteurs du capital à Londres ont leur QG dans des lieux offshore. Les îles de Jersey et Caïmans sont des portes d’accès pour les capitaux criminels en Europe et le Royaume-Uni est le pays qui l’autorise. C’est pourquoi ceci est très important, pourquoi je suis là aujourd’hui et pourquoi je vous parle, parce que je veux vous dire que cela vous concerne, vous, votre vie et votre gouvernement.»

Il a également estimé qu’un Brexit aggraverait la corruption dans le pays.

Quand on regarde un peu plus précisément les données de Transparency, on se rend compte que les propos de Saviano sont loin d’être fantaisistes. En tout cas, plus des deux tiers des pays à travers le monde ont un problème avec la corruption dans le secteur public et la moitié des pays du G20 sont désignés comme corrompus. De plus, le Royaume-Uni a beau être le dixième pays le moins corrompu, cela ne veut rien dire sur les pratiques de ses entreprises en dehors de ses frontières. «Qu’un pays ait un secteur public propre chez lui ne veut pas dire qu’il n’est pas lié à la corruption ailleurs», écrivaient alors les auteurs du rapport.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte