Tech & internet

En Floride, les alligators sont depuis longtemps chez eux

Repéré par Emeline Amétis, mis à jour le 15.06.2016 à 16 h 02

Repéré sur Francetvinfo, The Guardian, The New York Times

«Les confrontations avec les humains sont de plus en plus courantes».

Mise à jour: Mardi 14 juin 2106, un enfant âgé de 2 ans a été entraîné sous l'eau par un alligator au parc Disney World d'Orlando, alors qu'il se promenait le long des berges du «lagon des sept mers» avec sa famille. Des recherches sont toujours en cours pour le retrouver. Nous republions cet article sur la présence des alligators en Floride. 

On le confondrait presque avec un dinosaure tellement il est grand. Le 25 mai dernier, Charlie Helms, un amateur de golf, a eu la surprise de voir un alligator de près de 5 mètres de long traverser le parcours de golf de Buffalo Creek à Palmetto, en Floride. Au calme…

Des images insolites –que certains disent, à tort, truquées– vues de France, ou plus généralement de tous les endroits du monde où il est inhabituel de faire face à un alligator. Mais qui ne constituent presque qu’une vidéo parmi d’autres dans cette région des États-Unis. À vrai dire, «il est impossible de jouer un 18 trous sans en croiser au moins un. Si vous êtes en Floride, vous allez voir des alligators», expliquait en mars 2015 au Guardian Mickie Zada, le directeur d’un club de golf floridien où un autre alligator impressionnant venait d'être observé. Ce dernier en avait même «adopté» un d’une taille comparable, «Big George», qui a investi les lieux pendant une dizaine d’années, selon le Guardian.

Le phénomène est tellement courant que les alligators envahissaient même le terrain de golf du jeu vidéo Sam and Max Hit the Road dès les années 1990. Dans le sud-est de la Floride, les parcours de golf, des hectares de terrains sans habitations situés près du marécageux parc national des Everglades, constituent un paradis pour les alligators. Mais s’ils n’apparaissaient que sur les parcours de golf… En réalité, dans l'État, on peut en rencontrer sur un parking, dans des magasins, à Disney World ou même dans sa piscine ou son jardin.

Deux espèces pour un territoire

Dès 1991, des experts de la faune, cités par un article du New York Times, pointaient le fait que les rencontres impromptues de plus en plus nombreuses avec les alligators sont une conséquence inévitable de la compétition entre deux espèces pour le même territoire. La Floride est en effet depuis plusieurs décennies l’un des États qui connaît l'une des plus fortes croissances démographiques du pays. Le quotidien américain expliquait alors:

«Pour accueillir cette population, les logements apparaissent dans des régions qui étaient des territoires auparavant exclusivement réservés aux alligators et à leurs proies.»

Car la population des alligators s’est aussi agrandie pendant ces quarante dernières années, pour finalement se stabiliser à plus d’un million. «Et alors que les alligators cherchent à récupérer leurs anciens territoires et à en trouver de nouveau, les confrontations avec les humains sont de plus en plus courantes», concluait le quotidien new-yorkais.

À travers les Etats-Unis, le même phénomène s’est produit avec des coyotes, des chevreuils ou des élans. Mais les alligators constituent un cas exceptionnel car ils suscitent la peur ou sont considérés comme exotiques. Même si, pour l'instant, aucun golfeur floridien n’est mort d’une attaque d’alligator, 10% des confrontations violentes avec ces animaux ont lieu, selon la Commission de protection floridienne du poisson et de la faune, quand un joueur se lance à la recherche d'une balle.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte