Sports

Quarante ans de coups francs splendides en équipe de France

Temps de lecture : 2 min

Les Bleus ont inscrit trois buts sur coup franc direct lors de leurs trois derniers matchs. Et, généralement, leur réussite dans cet exercice s'accompagne de titres...

L’équipe de France s’est bâtie son palmarès et a écrit sa légende dans le dernier quart du XXe siècle. S’il est dur de construire des ponts entre les générations de joueurs qui ont fait grandir les Bleus à cette période, un constat s’impose: chaque génération victorieuse avait son grand tireur de coup franc.

Michel Platini ajustait la mire quand il voulait, de son premier match international contre la Tchécoslovaquie, où il chuchota au taulier Henry Michel «Passe-moi la balle et je marque» (ce qu’il fit), à la finale de l’Euro 1984, où il envoya presque par accident le ballon sous le ventre de Luis Arconada pour offrir à la France son premier trophée majeur. En 1978, le Lorrain poussa même le luxe jusqu’à en inscrire deux (dont un invalidé pour avoir été tiré trop rapidement) au grand Dino Zoff.

À la fin des années 1990 et au tournant du siècle, c’est Zinedine Zidane qui a régalé de son pied droit magique. Canizares, le gardien de l’Espagne lors de l’Euro 2000, s’en souvient encore, de même que David James, dernier rempart de l’Angleterre lors de l’édition 2004.

Mais, faute d’héritier, les traditions tombent souvent dans l’oubli. C’est ce qui est arrivé entre 2007 et 2012 quand les Bleus ont connu une disette de cinq ans sur coup franc direct. Jérôme Rothen, tout de même buteur contre... les îles Féroé, n’avait pas forcément les épaules des glorieux anciens. Notre chance, c’est que le football est une bizarrerie encore plus cyclique que la pluviométrie en mai. C’est ce qu’on s’est dit après les trois buts dans l’exercice de Griezmann, face aux Pays-Bas, et de Dimitri Payet, contre la Russie et le Cameroun, en ce printemps 2016. Et quand les Bleus marquent des coups francs, les titres ne sont pas généralement pas très loin...

Newsletters

Le football français a encore des buts à se fixer en matière d'écologie

Le football français a encore des buts à se fixer en matière d'écologie

Alors que les supporters comptent les jours précédant la reprise du championnat français, le sport le plus populaire de l'Hexagone n'a pas encore pris conscience de son impact environnemental.

Le vélo électrique à la conquête du grand public

Le vélo électrique à la conquête du grand public

Attrayant mais plus cher, le grand frère de la bicyclette traditionnelle cherche à s'imposer.

Être mascotte sportive est un métier à part entière (et peut rapporter gros)

Être mascotte sportive est un métier à part entière (et peut rapporter gros)

Les plus performantes et célèbres de ces personnes cachées derrière un costume peuvent toucher un salaire annuel à six chiffres.

Newsletters