France / Monde

Liberté de la presse: 43e rang pour la France

Temps de lecture : 2 min

Image de une: capture d'écran RSF
Image de une: capture d'écran RSF

L'Europe recule dans le classement mondial de la liberté de la presse, et la France se retrouve 43ee, entre le Surinam et le Cap Vert.

«Il est inquiétant de constater que des démocraties européennes comme la France, l’Italie ou la Slovaquie continuent, année après année, de perdre des places dans le classement. L’Europe doit faire preuve d’exemplarité dans le domaine des libertés publiques. Comment dénoncer les violations commises dans le monde si l’on n’est pas irréprochable sur son territoire?», s'est écrié Jean-François Julliard, secrétaire général de RSF.

La France perd 8 places puisqu'elle était 35e en 2008 (et 31e en 2007). Elle est notamment devancée par de jeunes démocraties africaines (Mali, Afrique du Sud, Ghana) ou latino-américaines (Uruguay, Trinidad et Tobago). Ce sont les pays nordiques qui détiennent les premières places, avec, ex-aequo, le Danemark, la Finlande, l'Irlande, la Norvège et la Suède.

Les transformations les plus remarquables sont celles concernant Israël et les Etats-Unis. Israël chute à la suite de l'opération «Plomb Durci» (Guerre de Gaza de 2008), lors de laquelle la presse a subi une censure sévère. Les Etats-Unis en revanche, avec ce que RSF appelle l'«effet Obama» («son attitude moins belliqueuse que celle de son prédécesseur à l’égard de la presse y est pour beaucoup») gagne des points.

Le pays où la presse est la moins libre est l'Erythrée, juste après la Corée du Nord.

[Lire l'article complet sur RSF.FR]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: capture d'écran RSF

Slate.fr

Newsletters

Site classé

Site classé

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

On a voulu faire passer l'ancien président pour un radical de Corrèze mais son inconscient est de droite. Pour le meilleur et pour le pire.

Le jour où j'ai voté Chirac

Le jour où j'ai voté Chirac

Journalistes et contributeurs de Slate.fr se souviennent du 21 avril 2002 et du second tour pas tout à fait comme les autres de l'élection présidentielle.

Newsletters