Monde

À Cologne, un prêche sur un bateau en hommage aux réfugiés morts

Temps de lecture : 2 min

«Celui qui laisse des gens se noyer dans la Méditerranée laisse Dieu se noyer», a-t-il proclamé.

À Cologne I Rolf Vennenbernd / dpa / AFP
À Cologne I Rolf Vennenbernd / dpa / AFP

Une barque en guise d'autel. C'est l'idée originale de l'archevêque de Cologne Rainer Maria Woelki, qui a célébré la messe de la Fête Dieu, jeudi 26 mai 2016, à bord d'un bateau placé sur le parvis de la cathédrale de la ville rhénane. Lors de cette fête religieuse qui correspond à un jour férié dans plusieurs Länder allemands, les catholiques commémorent la présence du Christ dans le sacrement de l'Eucharistie.

Avec cette mise en scène inaccoutumée, le cardinal Woelki voulait rendre hommage aux milliers de réfugiés qui sont morts noyés ces dernières années dans la Méditerranée en tentant de rejoindre les côtes européennes. Devant la foule de fidèles massée devant la cathédrale, il a appelé à plus d'engagement envers les réfugiés. Le quotidien local Kölner Stadt-Anzeiger cite un extrait de son prêche:

«Celui qui laisse des gens se noyer dans la Méditerranée laisse Dieu se noyer. Chaque jour, des milliers de fois. […] Celui qui fait souffrir les gens dans des camps jusqu'à que mort s'en suive fait souffrir Dieu jusqu'à que mort s'en suive, des milliers et des milliers de fois.»

La barque de bois de 7 mètres de long depuis laquelle il s'est adressé à la foule a été achetée par le diocèse de Cologne. D'après le site de la radio internationale Deutsche Welle, celle-ci a été saisie il y a quelques années par l'armée maltaise lors d'un sauvetage en mer. Selon les mots du cardinal, il le bateau aurait accueilli entre 80 et 100 personnes à son bord qui fuyaient la guerre en Libye, et qui «ont ramé pour sauver leur vie». Jésus-Christ se trouve lui aussi «dans ce bateau qui a transporté des gens, jeunes et vieux, femmes et enfants, sur la Méditerranée», a ajouté Rainer Maria Woelki.

Newsletters

Aux États-Unis, le pire est à venir

Aux États-Unis, le pire est à venir

[BLOG You Will Never Hate Alone] Jamais depuis l'Allemagne nazie l'humanité n'a eu à composer avec une problématique aussi brûlante que celle d'une Amérique qui ne sait plus où elle habite.

La grotesque séance photo de Trump avec la Bible

La grotesque séance photo de Trump avec la Bible

Critiqué pour son manque de leadership, le président américain a tenté de réaffirmer son autorité en posant avec une bible devant une église de Washington.

Les massages au couteau, une pratique taïwanaise ancestrale

Les massages au couteau, une pratique taïwanaise ancestrale

Dans le dao liao, la tranche de la main est remplacée par des lames en acier.

Newsletters