Égalités / France

QUIZ. Qui a dit ces phrases sexistes: un journaliste ou un coach en séduction?

Temps de lecture : 2 min

Les éditorialistes font régulièrement des sorties qui désespèrent les défenseurs des droits des femmes. Jusqu’à ce que l’on confonde leurs déclarations avec celles de coachs en séduction? Testez par vous-même.

Capture d'une vidéo de pick-up artiste / Photo de Eric Zemmour | Montage Slate.fr
Capture d'une vidéo de pick-up artiste / Photo de Eric Zemmour | Montage Slate.fr

Pour aller directement au quiz, cliquez ici.

L’affaire Baupin semblait avoir un tout petit peu sonné la fin de la récré. On a vu des victimes briser l’omerta avec un courage inestimable. On a vu des politiques se déclarer eux-mêmes complices, à cause de leur silence, et s’engager, certes timidement, à ne plus se taire. On a lu Johan Hufnagel, directeur délégué de Libération, appeler les hommes à ne plus faire semblant de ne pas savoir.

On y a cru, un peu. Comment quand il devait y avoir «un avant et un après DSK».

Au-delà des mauvaises blagues à l’Assemblée nationale, voilà que déboule Luc Le Vaillant, chef des pages portraits de Libération, dans une tribune pour défendre le mâle aimé, bien décidé à reléguer tous ceux et surtout celles qui ont contribué à amorcer la mise à mort de l’impunité dont bénéficie les harceleurs au rang de peine-à-jouir, procédurières juchées sur «des stilettos réprobateurs» et bien décidées à en faire baver à tous les hommes, code pénal en bandoulière et couteau entre les dents –même si ce n’est pas pratique avec la bave aux lèvres que se doit d’arborer toute féministe.

Problème de vocabulaire

C’est que, voyez-vous, Luc Le Vaillant a ce petit problème avec le vocabulaire. Il ne connaît pas les définitions des mots «marivaudages», «séduction», «goujats» et «harceleurs». Tout se mélange dans un grande bouillie indigeste et malhonnête.

Ça m’a rappelé un truc. Les élucubrations d’autres éditorialistes bien sûr, comme Elisabeth Lévy dans Causeur, qui chouinait sur «le lynchage» dont aurait été victime Denis Baupin et haranguait les «professionnels de la vertu». Celles d’Eric Zemmour, jamais le dernier quand il s’agit de se sentir menacé d’émasculation dès qu’il est question de droits des femmes. Mais ça m’a aussi rappelé les PUA. Ces «coachs en séduction» ou «artistes de la drague» qui se sont surtout spécialisés dans l’incitation au viol et la justification des agressions sexuelles au nom de la sacro-sainte liberté sexuelle et droit à bander et à jouir, si chers à Le Vaillant et que pourtant rien ne menace.

Vraiment, même si la prose des uns et des autres est différente, les premiers étant journalistes, publiés, lus, écoutés sur des grandes radios nationales, les autres étant «séducteurs professionnels» avec un tropisme pour les caméras cachées et le Comic sans MS, cela prête parfois vraiment à confusion.

J’ai donc imaginé ce quiz qui mêle déclarations de Luc Le Vaillant, d’Eric Zemmour, d’Elisabeth Lévy et celles de Seduction by Kamal, art-de-séduire.com et autres défenseurs de «l’exception française» (laquelle serait donc le droit à choper des bouches et mettre des mains au cul et au diable le consentement). Bon courage.

Nadia Daam Journaliste

Newsletters

Sur YouTube, une femme trans dialogue avec les jeunes d'extrême droite

Sur YouTube, une femme trans dialogue avec les jeunes d'extrême droite

Dans ses vidéos philosophiques et humoristiques, Natalie Wynn introduit le dialogue socratique dans l'univers ultra polarisé de YouTube.

Ce que l'interview d'Adèle Haenel dit du rapport des adultes aux adolescentes

Ce que l'interview d'Adèle Haenel dit du rapport des adultes aux adolescentes

Dans ses propos, j'en retiens un en particulier: quand elle a dit qu'elle parlait en tant qu'enfant et femme. Cet entre-deux, entre enfance et adolescence, nous pose un problème.

Paroles d'auteurs de violences conjugales en repentance

Paroles d'auteurs de violences conjugales en repentance

Des associations et organismes divers proposent des groupes de parole et programmes pour permettre à ces hommes de prendre la mesure de leurs actes.

Newsletters