Allemagne

Une photo du footballeur Özil à la Mecque fascine les Allemands

Repéré par Annabelle Georgen, mis à jour le 26.05.2016 à 9 h 30

Repéré sur Der Spiegel

Le milieu d'Arsenal sera à l’Euro 2016 sous les couleurs de la Mannschaft.

Capture Instagram d'Özil

Capture Instagram d'Özil

À quelques semaines du coup d’envoi de l’Euro 2016, une photo postée dimanche 22 mai 2016 par le footballeur Mesut Özil sur les réseaux sociaux fait fureur sur le web et dans la presse allemande. On y voit le jeune homme de 27 ans, qui officie comme milieu de terrain offensif au Arsenal FC et qui représentera les couleurs de l’Allemagne durant l’Euro, posant drapé de blanc devant la Kaaba, dans la ville sainte islamique de la Mecque.

Très actif et très suivi sur les réseaux sociaux –l’hebdomadaire Der Spiegel fait remarquer qu’il a plus de 30 millions de fans sur Facebook, soit bien plus que les autres joueurs de la Mannschaft–, Mesut Özil est connu pour être un musulman pratiquant. Dans un entretien accordé en 2015 au quotidien britannique Times, il avait évoqué sa foi en ces termes:

«Je suis une personne religieuse. J’ai grandi comme ça au sein de ma famille. J’accorde de l’importance au fait de prier. Je prie sur le terrain.»

À peine quelques heures après avoir posté cette photo prise durant le pèlerinage qu’il vient d’accomplir avec sa famille, les réactions se sont multipliées sur les réseaux sociaux, note Der Spiegel: «La photo est devenue virale: en seulement quatorze heures, le post Facebook a été partagé près de 67.000 fois, près de 35.000 personnes ont commenté la photo. Plus de 1,5 million de gens l’ont likée.» La plupart des commentaires sont positifs, à l’image de ceux épinglés par la Süddeutsche Zeitung:

«J’apprécie le fait qu’on ait des footballeurs qui aspirent à un peu plus que des voitures et du fric»

Certains internautes estiment qu’il vaudrait mieux ne pas mélanger sport et religion, mais nombreux sont ceux qui ont salué la mise en ligne de cette photo comme un geste fort en ces temps où préjugés ou contre-vérités circulent à tout-va à propos de l’islam et du terrorisme. Le quotidien Der Tagesspiegel se penche sur la fascination qu’exerce cette mise en scène de la religiosité de ce footballeur très populaire:

«Mesut Özil se présente comme une personne pieuse, habitée par la foi. C’est inhabituel, troublant, surtout en Allemagne et en Europe, le Vieux Continent devenu analphabète en matière de religion. Ici, on sait certes toujours ce qu’est la foi mais on ne la pratique presque plus. Elle nous paraît être une relique du passé.»

Et ajoute, plus loin: «Le contraste entre cette manifestation en soi banale de sa foi musulmane et l’absence de toute sorte de pendant chrétien renforce le trouble que provoque la photo d’Özil à la Mecque. A-t-on déjà vu Angela Merkel en train de réciter le bénédicité? Est-ce que Jürgen Klopp a déjà été photographié dans une procession du Vendredi saint?»

Mais le quotidien voit également dans cette photo et sa médiatisation une facette de l’œcuménisme présent aujourd’hui en Allemagne, au même titre que l’aide apportée aux réfugiés musulmans par des associations chrétiennes et que les alliances conclues entre musulmans et juifs pour défendre la pratique religieuse de la circoncision.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte