Boire & manger

VIDÉO. Transformez vos sardines en conserve en délicieux samoussas

Élise Renoleau, mis à jour le 26.05.2016 à 10 h 28

Oui, vous pouvez cuisiner un super plat avec la boîte de sardine qui dort dans votre placard.

Photos Elise Renoleau.

Pour accéder directement à la recette, c'est ici

Vous la voyez, cette boîte de sardines qui campe en bas de votre placard? Elle est là depuis quoi, deux ans? Trois ans? Vous ne savez même pas depuis quand d’ailleurs. Vous l’avez sûrement acheter un jour par hasard, en passant devant le rayon et en pensant «ça dépanne». Seul problème: comme ça, toutes seules, fraîchement sorties de leur boîte, les sardines à l’huile ne constituent pas un repas très excitant. En cas de disette, le réflexe c’est plutôt sushi du coin que sardines en boîte. Sauf si on a la bonne recette.

La première bonne nouvelle c’est que vous n’avez pas trop à vous soucier du grand âge de votre boîte. La petite phrase «à consommer de préférence avant» qu’on trouve dessus ne signifie pas du tout que le produit n’est plus consommable une fois la date passée. Pour les conserves, on parle de «date limite d’utilisation optimale» (DLUO). Dix-huit mois en général, au-delà desquels le goût ou l’aspect du produit peuvent être altérés, mais en aucun cas vous empoisonner. Vous pouvez la consommer encore pendant plusieurs années, à condition bien sûr que la boîte n’ait pas pris de choc et soit restée parfaitement hermétique. C’est la grande différence entre les dates de «péremption» des boîtes de conserves et celles des produits frais. Pour eux, mieux vaut respecter la «date limite de consommation» (DLC) qui détermine le moment où le produit est tout simplement considéré comme impropre à la consommation.

Avec les boîtes de conserve, on est tranquille. On doit d’ailleurs cette invention à un français, Nicolas Appert. Avant lui, on maîtrisait bien sûr la conservation des aliments grâce à la salaison, la saumure ou le séchage. Mais il fut le premier à mettre au point en 1795 le procédé de stérilisation des denrées par la chaleur dans un contenant hermétique: l’appérisation. A 100°c, les micro-organismes susceptibles d’altérer le produit sont éliminés et il peut donc être conservé très longtemps. Au départ, on utilisait des bouteilles en verre épais (l’ancêtre de la conservation en bocal), mais on lui préféra vite le métal, plus pratique et moins fragile: la boîte de conserve était née. Aujourd’hui encore, on estime qu’un français achète 50 kg de conserve par an.

La recette

Maintenant que vous savez tout sur votre boîte de sardines, parlons de comment la rendre un peu plus sexy. L’avantage, c’est qu’il ne faut pas grand-chose pour un avant-après gustativement bluffant: on va les transformer en samoussas.

  • une boîte de sardine à l’huile (sans arêtes, sinon il faudra juste les retirer)
  • quelques tomates confites
  • 75 gr de fromage frais
  • un petit bouquet de coriandre
  • un petit bouquet de ciboulette
  • un citron jaune
  • un paquet de feuilles de brick

Ciselez la ciboulette, hachez la coriandre et coupez les tomates confites en petits cubes.

Dans un bol, mélangez-les aux sardines avec le fromage frais.

Arrosez du jus d’un demi citron.

Mélangez bien jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Coupez une feuille de brick en deux. Pliez-la en deux dans le sens de la longueur.

Déposez un peu de pâte à environ 5 cm du bout de la feuille de brick.

Rabattez le coin de feuille de brick restant sur la pâte: vous avez un triangle. Amenez le bord fermé du triangle sur le bord de la feuille de brick et ainsi de suite. Vous pouvez utiliser du jaune d’œuf pour coller la feuille et que le pliage reste en place.

Faites chauffer de l’huile dans une poêle. L’huile ne doit pas être trop chaude pour ne pas que les samoussas brûlent. L’idée est qu’ils soient très croustillants à l’extérieur mais restent fondant à l’intérieur. Pour vérifier la température, piquez la pointe d’un cure-dent dans l’huile, des petites bulles doivent se former sans pour autant dorer le cure-dent.

Déposez vos samoussas dans la poêle jusqu’à ce qu’ils soient dorés sur les deux faces.

Laissez-les s’égoutter sur un papier absorbant.

Vous pouvez déguster les samoussas à l’apéritif ou en entrée. Pour les accompagner, optez pour une sauce au yaourt agrémentée de ciboulette, huile d’olive et jus de citron.

Élise Renoleau
Élise Renoleau (14 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte