Boire & manger

Tarte aux spaghetti: pour célébrer l'Italie, l'Amérique n'a vraiment peur de rien

Robin Panfili, mis à jour le 25.05.2016 à 12 h 50

Après avoir revisité la pizza et des recettes de pâtes traditionnelles, une chaîne de restauration américaine s'attaque désormais à la «frittata di pasta».

La «spaghetti pie» lancée par la chaîne Olive Garden I DR

La «spaghetti pie» lancée par la chaîne Olive Garden I DR

Le 20 novembre 1944, les Américains découvraient la pizza. «Une tarte populaire en Italie du sud, disponible pour être consommée à la maison», écrivait alors le New York Times. En 2016, les Américains sont en passe de découvrir l'existence de la tarte aux spaghetti. Un nouveau plat lancé, à l'approche de l'été, par Olive Garden, une chaîne de restauration qui s'inspire (pour le meilleur et parfois pour le pire) de la cuisine et de la gastronomie italienne aux États-Unis.

Voici un aperçu de leur tarte aux spaghetti, version crème et poulet: 

À première vue, l'idée d'une tarte aux spaghetti peut surprendre. BuzzFeed News, qui a repéré l'apparition de ce nouveau plat à la carte, ne s'en cache pas, d'ailleurs. On pourrait même douter de son prétendu héritage italien, tant l'imagination des Américains pour revisiter les plats étrangers à leur sauce peut parfois se montrer débordante et... écœurante.

Dans un article publié sur Slate.fr, Floriana s'insurgeait –à juste titre, selon moi– contre les pâtes Alfredo, une recette souvent présentée comme un plat traditionnel italien. Alors que, en réalité, pas vraiment.

«Moi qui pensais connaître assez bien la cuisine italienne, je me suis retrouvée à expliquer à des Américains que non, je ne savais pas ce que c’était, et que je n’avais aucune idée de l’endroit où ils pourraient les déguster selon la plus vieille tradition italienne. En revanche, si vous allez aux États-Unis et que vous passez devant la devanture d’un resto italien –ne rentrez pas, c’est mieux–, il y a de grandes chances pour que vous voyiez les Fettuccine Alfredo au menu de tous les pseudos-restos italiens d’Amérique.»

Mais, revenons-en à la tarte aux spaghetti et à ses origines. Olive Garden, du haut de ses 700 enseignes, est catégorique: il s'agit bien d'un plat traditionnel et typique de la gastronomie italienne, explique l'un de ses chefs à BuzzFeed News. Une sorte de «plat du pauvre», composé à partir de restes qui traînent dans le frigo, à l'image de la traditionnelle pizza, originaire du sud de l'Italie. Pour la confection de cette tarte de spaghetti, il existe bien une recette italienne qui pourrait bien avoir inspiré Olive Garden: la frittata di pasta ou frittata di spaghetti.

Un plat typique napolitain

Ce plat a vu le jour dans la région de Naples et est un incontournable de la gastronomie locale. Il est réalisé à partir d'ingrédients simples: des pâtes (de préférence longues, comme des spaghetti ou des linguine), des œufs, de la viande (guanciale et/ou pancetta), du fromage (mozzarella et/ou pecorino romano), du sel, du poivre et de l'huile d'olive. Une base à laquelle on peut ajouter d'autres aliments: des épinards, des asperges, des olives, des tomates, des feuilles de salade... Sur son blog La Cuochina Sopraffina, Veruska Anconitano retrace rapidement l'histoire de ce plat:

«Ce n'est pas une recette à la mode, mais une recette qui marche, traditionnelle et authentique. C'est une recette italienne qui, selon moi, qui est peu mise en valeur, mais qui est pourtant excellente.» 

Alors, gare aux mauvaises langues et à ceux qui accuseraient Olive Garden d'avoir inventé la tarte aux spaghetti de toute pièce. Ce n'est pas vrai, la chaîne de restauration l'a juste revisitée à sa manière, avec beaucoup de fromage et un indécent surplus de crème fraîche. Face à une telle prise de liberté, il n'est pas trop tard pour casser le mythe autour de bien d'autres plats prétendument italiens et servis comme tel aux États-Unis.

Grosso modo, les «mozzarella sticks» n'ont pas été inventés et pensés en Italie; la sauce «marinara» à l'américaine n'a rien à voir avec la pasta alla marinara. Et si l'on vous propose, un jour, du «Sunday gravy», échappez-vous ou alors commandez en échange des pasta al ragù. Voici un petit guide pour ne plus vous faire avoir.

Robin Panfili
Robin Panfili (190 articles)
Journaliste à Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte