Sports

Pas facile de parler de «couilles» quand on commente du basket

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 25.05.2016 à 11 h 53

Repéré sur Slate.com, FiveThirtyEight

«Bijoux de famille», «kiwis», «en-dessous de la ceinture», «aine», «entre les jambes», «quelque part», «ding ding»… Les expressions ne manquent pas pour décrire le coup que s'est pris le joueur d'Oklahoma.

Contre toute attente, Oklahoma City se rapproche d'une place en finale de la NBA. Le Thunder a remporté le quatrième match de la série face aux Golden State Warriors (118-94) et n'a désormais plus besoin que d'une seule victoire sur les trois prochains matchs pour réaliser un nouvel exploit, après avoir sorti les San Antonio Spurs au tour précédent.

Lors de cette quatrième rencontre, les joueurs de Billy Donovan ont maîtrisé leur sujet. Steph Curry est passé à côté de son match, tout comme Draymond Green, à la plus grande joie des supporters du Thunder.


Il faut dire que Green ne s'est pas vraiment fait que des amis lors du troisième match, en mettant un coup de pied (volontaire, involontaire?) dans les testicules de Steven Adams. Green va devoir s'acquitter d'une amende, mais n'a pas été suspendu par la Ligue pour son geste.

Mais un peu plus drôle et léger que ce geste pas vraiment fair-play, il y a les commentaires des commentateurs sportifs qui tournent un peu autour du pot, pour éviter de dire concrètement où Draymond Green a envoyé son pied. Slate.com a d'ailleurs réalisé une vidéo pour montrer à quel point les journalistes, commentateurs, joueurs américains sont capables d'employer des euphémismes.

 

«Bijoux de famille», «kiwis» (Adams étant néo-zélandais), «en-dessous de la ceinture», «aine», «entre les jambes», «quelque part», «ding ding», «boules», et autres jeux de mots intraduisibles («Thunder Down Under»)... Tout le monde a fait bon usage de son imagination. À tel point que le site FiveThirtyEight a décidé de faire un peu de data avec tout ça pour savoir quel était le terme préféré.

FiveThirtyEight

Loin devant, on trouve «aine», utilisé 148 fois dans 96 articles. Vient ensuite le terme «en-dessous de la ceinture», utilisé 17 fois, suivi de «noix» (que l'on peut parfois traduire par «couilles») (15 fois), ou encore «coup bas» (14).

«Peut-être que le chose la plus gênante est que le mot “pénis” n'est apparu qu'une seule fois dans un article de SB Nation. La seule apparition de “testicules” vient d'un teaser d'un podcast de CBS. Le mot “scrotum” n'est également apparu qu'une seule fois (au pluriel). Et n'importe laquelle de ces expressions, ainsi que beaucoup d'autres, aurait été préférable au terme “aine”.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte