Monde

En Inde non plus, on ne peut plus se fier aux prévisions météo

Repéré par Alexis Patri, mis à jour le 26.05.2016 à 10 h 12

Repéré sur Quartz, Weather.com, CNN, PressTV

L'arrivée et l'intensité de la mousson, qui mettra un terme à la pire sécheresse du pays depuis soixante ans, fait l'objet d'une guerre des prévisions.

Une Indienne marche sur le fond asséché du lac Chandola, le 20 mai 2016 I SAM PANTHAKY / AFP

Une Indienne marche sur le fond asséché du lac Chandola, le 20 mai 2016 I SAM PANTHAKY / AFP

L'inde subit sa pire sécheresse depuis soixante ans. Quartz explique que «les réservoirs du pays sont à sec, quatorze des vingt-neuf États ont déjà déclaré être en état de sécheresse et 330 millions de personnes [sur un total de 1,25 milliard d'habitants] sont touchés.»

Face aux records de température historiques, le gouvernement a interdit de cuisiner pendant la journée, de brûler les cultures asséchées, et même d'utiliser le feu lors de rituels hindous, afin d'éviter tous risque de d'incendie qui deviendrait vite incontrôlable. Les sécheresses ont poussé plus de 8.000 fermiers au suicide depuis 2014. 

La mousson et ses pluies abondantes sont donc plus qu'attendues. L'India Meteorological Department (IMD), équivalent national de notre Météo France, n'a pourtant pas annoncé la bonne nouvelle espérée: selon l'organisme, la mousson devrait arriver en retard, soit autour du 7 juin. Elle arrive en général le 1er juin dans les régions centrales de l'Inde.

Sauf que Skymet prédit exactement l'inverse. Le plus important organisme privé de météorologie indien prévoit que la mousson débutera «entre le 26 et le 28 mai». Il prévoit par ailleurs que les précipitations seront plus abondantes que la moyenne des moussons précédentes. Les prévisions de l'IMD vont aussi dans le sens d'une mousson plus importante que la moyenne mais à un niveau moins élevé que ce qu'imagine Skymet.

Cette bataille entre secteur public et privé s'était déjà tenue l'année passée. Skymet avait prévu une mousson d'intensité normale et l'IMD des précipitations inférieures de 12% aux valeurs normales. La mousson avait été moins intense en pluies de 14%.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte