Monde

Après les avoir insultés, Trump drague les électeurs musulmans

Temps de lecture : 2 min

Pour tenter de dissiper les déclarations islamophobes du candidat, l'équipe de Trump veut rassurer les musulmans conservateurs.

En décembre 2015, Donald Trump avait déclaré qu'il fallait interdire l'entrée de tous les musulmans sur le territoire américain pour protéger le pays du terrorisme. Depuis, le candidat républicain a commencé à faire marche arrière sur le sujet. Dans une interview avec la radio de Fox News le 12 mai, il avait ainsi affirmé que cette interdiction n'était qu'une «suggestion».

Ce changement de position coïncide avec une tentative de séduction de l'électorat musulman, malgré les déclarations à l'emporte-pièce de Trump (il a dit en mars que l'islam haïssait les Etats-Unis). Le ton islamophobe de la campagne de Trump est tel que récemment, un sénateur républicain de 82 ans en train de mourir dans un hôpital a demandé à sa famille de trouver des musulmans pour qu'il puisse personnellement leur présenter ses excuses pour la campagne de Trump.

Pourtant, un article du site The Hill confirme que Walid Phares, un conseiller de Trump d'origine libanaise, a commencé à parler à ses contacts musulmans, et à les rassurer par rapport à certaines déclarations du milliardaire. Il explique que les efforts dans cette direction seront intensifiés dans les mois à venir. A propos de l'interdiction des musulmans du territoire, Phares, qui est chrétien, a précisé:

«Pour l'instant, cette interdiction, ce ne sont que quelques phrases dans une déclaration de politique étrangère et un tweet. Ce n'est pas comme s'il avait écrit des livres ou publié des articles ou fait des discours sur le sujet. Il va continuer à ajouter du contexte et des détails au fur et à mesure qu'il obtient plus d'informations.»

Certaines personnalités musulmanes républicaines soutiennent déjà ouvertement Donald Trump et sont en contact avec des membres de son équipe, comme la blogueuse Shireen Qudosi ou encore Saba Ahmed, qui a fondé la coalition des musulmans républicains et est devenue célèbre lorsqu'elle est apparue sur Fox News avec un hijab aux couleurs du drapeau américain. Elles pensent que seul Trump sera assez offensif contre l'islamisme radical et le terrorisme.

Il existe même des groupes de supporters musulmans de Trump, notamment l'American Mideast Coalition for Trump («coalition américaine du Moyen-Orient pour Trump») et le plus modeste Muslims for Trump («musulmans pour Trump»), dont le fondateur, un entrepreneur d'origine pakistanaise, vient d'être interviewé sur CNN.

Newsletters

Qui est la pire femme nazie de l'histoire?

Qui est la pire femme nazie de l'histoire?

«L'ange blond d'Auschwitz», Irma Grese, était connue pour son sadisme envers les prisonniers d'Auschwitz. Mais d'autres femmes ont laissé libre court à leurs envies meurtrières sous le régime nazi.

Que vont devenir les fonds d'aide à l'avortement américains?

Que vont devenir les fonds d'aide à l'avortement américains?

Depuis l'abrogation de l'arrêt Roe v. Wade par la Cour suprême, certains États américains appliquent à nouveau des lois antérieures à 1973. Ce qui rend difficile, voire impossible, le travail des associations et fonds aidant l'accès à l'IVG.

En Moldavie, mémoire et inquiétude vives des guerres passées et à venir

En Moldavie, mémoire et inquiétude vives des guerres passées et à venir

Dans les anciens territoires soviétiques, les guerres successives ont tissé une mémoire collective, mais celle-ci n'échappe pas aux logiques nationalistes, ravivées par l'invasion de l'Ukraine.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio