Sciences / Boire & manger

Il y a 5.000 ans, les Chinois brassaient déjà de la bière

Temps de lecture : 2 min

Des archéologues ont découvert la plus ancienne brasserie du pays.

Les Chinois sont devenus brasseurs très tôt | Tim Sackton via Flickr CC License by

Sur le site de Mijiaya, en Chine, des archéologues ont retrouvé des résidus d’orge datés d’environ 5.000 ans. D’abord, cela «représente la présence la plus ancienne en Chine de cette céréale venue d’Europe, repoussant d’environ mille ans sa culture dans ce pays», lit-on sur le site de La Presse.

Les résultats de l’analyse, publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), suggèrent surtout que cette orge était utilisée pour faire de la bière, dans une microbrasserie plutôt perfectionnée, la plus ancienne découverte en Chine. Les chercheurs ont en effet identifié au même endroit la présence de foyers dans des trous, qui devaient sans doute servir à chauffer les grains pour les broyer, ainsi que d’entonnoirs, cruches et pots spécialisés, suggérant une utilisation brassicole.

En outre, des «résidus jaunâtres», découverts sur les rebords de divers récipients (datés eux-mêmes de 3.500 à 2.900 avant J.-C.), sont un indice quant à leur utilisation: ils ont pu servir à faire de la bière, la filtrer et la conserver. Et les résidus trouvés à l’intérieur de ces poteries révèlent des traces de millet, d’orge, de larmes de Job et de tubercules, des ingrédients qui ont été fermentés tous ensemble. Certains résidus portaient des traces de maltage et de broyage…

Goût un peu acide et sucré

C’est en tout cas «une recette de bière surprenante» pour les chercheurs. Jiajing Wang, principal auteur de l’étude, explique à National Geographic:

«C’est une recette très intéressante. L’orge vient d’Occident et n’est pas une plante indigène dans cette région. Les autres ingrédients, principalement le millet, les larmes de Job et les tubercules, viennent de Chine. C’est donc une boisson mélangeant deux traditions, chinoise et occidentale.»

Dernière preuve concordante: la présence d’oxalate, un sous-produit typique du brassage de la bière. «Ces résultats indiquent qu’il y a 5.000 ans des habitants de la Chine ont établi une technologie de brassage avancée, en utilisant des outils spécialisés et en créant des conditions de fermentation favorables», concluent les chercheurs. Et quelle a bien pu être la saveur de cette bière? Jianjing Wang envisage une «un goût un peu acide et un peu sucré».

Patrick McGovern, archéologue biomoléculaire qui n’a pas participé à la recherche, explique à NPR que «les Chinois sont devenus brasseurs très tôt». Ils faisaient de la bière à base d’orge à peu près à la même période que «la première bière à base d’orge attestée chimiquement, en Iran», et que «les premières installations attestées pour faire de la bière, en Égypte». Bien avant, il y a 9.000 ans, les Chinois fabriquaient déjà des boissons fermentées, à base de riz. Et, aujourd’hui, la Chine est le premier pays producteur de bière.

Slate.fr

Newsletters

Le regard de votre chien a évolué pour que vous ne puissiez pas y résister

Le regard de votre chien a évolué pour que vous ne puissiez pas y résister

Ces yeux qui font fondre votre cœur ne sont qu'une sombre mascarade darwinienne.

Le cabillaud pourrait disparaître à cause du changement climatique

Le cabillaud pourrait disparaître à cause du changement climatique

La hausse des températures des océans met sérieusement en danger la vie de plusieurs espèces marines.

Les meilleures options pour étudier l'astrophysique

Les meilleures options pour étudier l'astrophysique

Vos débouchés dépendront des choix pour lesquels vous opterez tout au long de votre cursus.

Newsletters