Tech & internet

Tinder partira-t-elle en guerre contre les plans à trois?

Temps de lecture : 2 min

L’application de rencontre voit d’un très mauvais œil son cousin 3nder, elle-même bien décidée à troller un concurrent trop classique.

Tinder et 3nder, appli spéciale «ménage à trois», se mènent une guerre ouverte | sa'ha whe Luna via Flickr CC License by

Tinder pour l’amour à deux, 3nder pour l’amour à trois. La différence est simple mais peut-être pas suffisamment claire. Selon Gizmodo, les dirigeants de l’application de rencontres Tinder ont, par le biais de leurs avocats, accusé leur concurrent de «contrefaçon de marque», s’offensant de similitudes entre les deux applications qui pourraient laisser penser aux utilisateurs qu’elles sont liées.

Le procès n’est pas encore à l’ordre du jour mais le conflit est entamé et il s’empire depuis le premier contact entre les deux entreprises en décembre 2015. À la manière de Caroline et Safia (les Abel et Caïn de YouTube), Tinder et 3nder se mènent une guerre ouverte dont les internautes peuvent se délecter depuis leur écran. L’application pour l’amour à deux a annoncé tester un outil, Tinder Social, qui permet des rencontres et discussions de groupe. Cette nouveauté, dont la visée principale est amicale, peut facilement être utilisée en remplacement de 3nder.

Stratégie du sale gosse

La contre-attaque de l’appli spéciale «ménage à trois» ne s’est pas fait attendre, et elle tient beaucoup plus du trolling que d’une défense préparée avec soin par des avocats. Pour montrer les différences entre Tinder et 3nder, cette dernière explique ainsi que «Tinder est moche, 3nder ne l’est pas» et que «3nder est incroyable, Tinder ne l’est pas». Viennent ensuite des arguments un peu plus construits: «3nder inclut le spectre de la sexualité dans son ensemble, avec vingt-trois identités de genre reconnues aujourd’hui» et «3nder est disponible pour chaque humain à l’esprit ouvert».

La dernière passe d’armes en date reste dans la même veine très «sale gosse»: le fondateur de 3nder, Dimo Trifonov, a lancé sur Medium une campagne de dénigrement de son concurrent sur Instagram, au moyen de l’étrange mot-clé #TinderSuckMySocks («Tinder, suce mes chaussettes sales»). Mais le succès est limité, nous avons recensé quatorze publications utilisant ce hashtag enfantin. Le prochain coup devrait logiquement venir de Tinder; rien n’indique pour l’instant s’il sera juridique ou comique.

Newsletters

N'oubliez pas que derrière nos écrans se cache un nouveau prolétariat

N'oubliez pas que derrière nos écrans se cache un nouveau prolétariat

Dans certains cas, la révolution numérique du travail ne consiste pas à automatiser, mais à faire travailler des gens dans des conditions pourries à l'autre bout du monde –ou en France.

Salt Bae ou fist-fucking: les différentes interprétations d'un nouvel émoji

Salt Bae ou fist-fucking: les différentes interprétations d'un nouvel émoji

L'émoticône des «doigts pincés» fait beaucoup parler d'elle sur internet.

Et si les VHS étaient les nouveaux vinyles?

Et si les VHS étaient les nouveaux vinyles?

Les ventes grimpent chaque année, et même l'université de Yale vient d'en acheter des milliers.

Newsletters