Monde

La réaction très politique de Hillary Clinton et Donald Trump après le crash du MS804

Temps de lecture : 2 min

Le Républicain et la Démocrate ont immédiatement pensé à leur campagne lorsqu'ils ont dû réagir à la disparition du vol Paris-Le Caire d'EgyptAir.

Donald Trump a le tweet facile. Lorsque l'on a appris la disparition du vol MS804 ce 19 au matin, le candidat à l'investiture républicaine n'a pas tardé à dégainer. Malgré le peu d'informations qu'il y avait sur les circonstances de cette disparition, il a publié le message suivant: «Ça ressemble encore à une attaque terroriste. L'avion était parti de Paris. Qu'attendons-nous pour devenir plus forts, intelligents et vigilants? Tant de haine et de folie!»


Lors d'une collecte de fonds pour sa campagne, il a encore durci son discours: «Un avion a explosé dans le ciel. Et si quelqu'un pense que ce n'est pas ça, il a tort à 100%.»

La question du leadership

On sait la candidate favorite à l'investiture démocrate plus mesurée que celui qui pourrait bien être désigné dans quelques semaines comme le candidat républicain. Hillary Clinton a, en effet, attendu que les autorités égyptiennes et américaines évoquent la piste terroriste comme étant la plus probable pour s'exprimer. Interrogée par la chaîne CNN, elle a dit:

«Cela pourrait bien se révéler être un acte terroriste, les circonstances seront précisées par l'enquête. Mais cela met à nouveau en lumière les importantes menaces qui pèsent sur nous venant de groupes terroristes très organisés.»

L'ancienne ministre des Affaires étrangère américaine enchaîne:

«Cela renforce le besoin d'un leadership américain, d'un leadership stable et intelligent comme seuls les États-Unis peuvent fournir en collaboration avec leurs alliés (...) Nous devrons faire avec le type de plan que j'ai proposé en allant les attaquer sur le terrain.»

Attaque directe

Questionnée sur la réaction de Donald Trump, elle dit de lui: «Il dit beaucoup de choses provocantes qui rendent la tâche plus difficile pour former une coalition, réunir tout le monde autour de la table et combattre le terrorisme.» Et affirme qu'il n'est pas à même d'être président des États-Unis. Il n'est pas «qualifié», il est même «dangereux» par certains aspects, selon elle.

Ces réactions, moins de 24 heures après les faits, disent à quel point Donald Trump et Hillary Clinton sont obsédés par la campagne, analyse un journaliste de CNN. Celui-ci estime que cela n'augure rien de bon pour leur façon de diriger et de réagir s'ils sont élus.

Slate.fr

Newsletters

Comment la Chine drague la jeunesse diplômée de Taïwan

Comment la Chine drague la jeunesse diplômée de Taïwan

Pékin n'abandonne pas ses intimidations envers l'archipel, qu'il souhaiterait toujours annexer, mais innove en lançant des programmes pour séduire directement la jeunesse.

Un journal de l'Alabama appelle au lynchage des Démocrates par le Ku Klux Klan

Un journal de l'Alabama appelle au lynchage des Démocrates par le Ku Klux Klan

Le directeur de publication d'un petit hebdo local pense que les élus qui veulent augmenter les impôts méritent d'être pendus.

Syrie: la tentation de la normalisation de Bachar el-Assad

Syrie: la tentation de la normalisation de Bachar el-Assad

Victorieux dans la guerre syrienne grâce au soutien indéfectible de ses alliés russes et iraniens, le président syrien sort chaque jour un peu plus de son isolement diplomatique.

Newsletters