Monde

La réaction très politique de Hillary Clinton et Donald Trump après le crash du MS804

Temps de lecture : 2 min

Le Républicain et la Démocrate ont immédiatement pensé à leur campagne lorsqu'ils ont dû réagir à la disparition du vol Paris-Le Caire d'EgyptAir.

Donald Trump a le tweet facile. Lorsque l'on a appris la disparition du vol MS804 ce 19 au matin, le candidat à l'investiture républicaine n'a pas tardé à dégainer. Malgré le peu d'informations qu'il y avait sur les circonstances de cette disparition, il a publié le message suivant: «Ça ressemble encore à une attaque terroriste. L'avion était parti de Paris. Qu'attendons-nous pour devenir plus forts, intelligents et vigilants? Tant de haine et de folie!»


Lors d'une collecte de fonds pour sa campagne, il a encore durci son discours: «Un avion a explosé dans le ciel. Et si quelqu'un pense que ce n'est pas ça, il a tort à 100%.»

La question du leadership

On sait la candidate favorite à l'investiture démocrate plus mesurée que celui qui pourrait bien être désigné dans quelques semaines comme le candidat républicain. Hillary Clinton a, en effet, attendu que les autorités égyptiennes et américaines évoquent la piste terroriste comme étant la plus probable pour s'exprimer. Interrogée par la chaîne CNN, elle a dit:

«Cela pourrait bien se révéler être un acte terroriste, les circonstances seront précisées par l'enquête. Mais cela met à nouveau en lumière les importantes menaces qui pèsent sur nous venant de groupes terroristes très organisés.»

L'ancienne ministre des Affaires étrangère américaine enchaîne:

«Cela renforce le besoin d'un leadership américain, d'un leadership stable et intelligent comme seuls les États-Unis peuvent fournir en collaboration avec leurs alliés (...) Nous devrons faire avec le type de plan que j'ai proposé en allant les attaquer sur le terrain.»

Attaque directe

Questionnée sur la réaction de Donald Trump, elle dit de lui: «Il dit beaucoup de choses provocantes qui rendent la tâche plus difficile pour former une coalition, réunir tout le monde autour de la table et combattre le terrorisme.» Et affirme qu'il n'est pas à même d'être président des États-Unis. Il n'est pas «qualifié», il est même «dangereux» par certains aspects, selon elle.

Ces réactions, moins de 24 heures après les faits, disent à quel point Donald Trump et Hillary Clinton sont obsédés par la campagne, analyse un journaliste de CNN. Celui-ci estime que cela n'augure rien de bon pour leur façon de diriger et de réagir s'ils sont élus.

Slate.fr

Newsletters

À force de mesures autoritaires, Viktor Orbán a réveillé la colère du peuple hongrois

À force de mesures autoritaires, Viktor Orbán a réveillé la colère du peuple hongrois

Le mouvement contre la nouvelle loi travail «esclavagiste» et la mise en place de tribunaux administratifs soumis à l’État évolue en vaste contestation du système Fidesz.

Une juge met fin à l'interdiction du nunchaku à New York

Une juge met fin à l'interdiction du nunchaku à New York

La possession de nunchaku avait été interdite dans les années 1970, quand la popularité des films de kung-fu avait fait craindre une épidémie de violence.

La découverte du Titanic était une couverture pour l'armée américaine

La découverte du Titanic était une couverture pour l'armée américaine

L'expédition visait à retrouver deux sous-marins nucléaires.

Newsletters