Monde

Martin Riese, le sommelier star qui conseille sur les différentes eaux

Temps de lecture : 2 min

Et c'est très sérieux.

Glass in the water | mrhayata via Flickr CC License by
Glass in the water | mrhayata via Flickr CC License by

Martin Riese est un sommelier un peu à part. Ce n'est pas un professionnel du vin. Non, sa passion, c'est l'eau. «C'est dur de ne pas se moquer de lui, et il le sait», commence Pacific Standard dans un article qu'il lui consacre.

D'autant que Martin Riese exerce son métier à Los Angeles, en Californie, où la sécheresse continue, cinq ans après.

«Certaines personnes au sein des média disent: “Oh oui, bien sûr, un sommelier d'eau pendant la plus grosse sécheresse de l'histoire des États-Unis. Ça ne peut se produire qu'à Los Angeles.”»

La passion de Riese pour l'eau a été assez documenté au cours de ces dernières années. Plusieurs articles de presse en ont fait état, et ce sommelier un peu particulier a même été invité chez l'humoriste Conan O'Brien, en septembre 2013 pour parler de son métier:

Une vraie passion

C'est en 2005 que Martin Riese a commencé à boire de l'eau de façon professionnelle, souligne Pacific Standard. Il y a sept ans, un client d'un restaurant berlinois lui avait demandé pourquoi il y avait autant de vins proposés et seulement un type d'eau. Riese s'est donc mis en tête de publier un menu. Trois ans plus tard, il publiait un livre, et en 2010, il est officiellement devenu sommelier, avant de déménager à Los Angeles, un an plus tard.

Aujourd'hui, il essaie de faire découvrir les différents goûts d'eau venant d'un peu partout dans le monde aux clients du restaurant où il travaille.

En novembre 2014, Quartz était revenu sur son menu: 44 pages, une vingtaine de bouteilles venant de Beverly Hills, jusqu'aux Fidji, en passant par la Norvège. La bouteille d'eau la plus chère, coûte 20 dollars (pour 75 cl), et vient d'icebergs.

«En moyenne, une bouteille d'eau coûte 12,64 dollars.»

Ce qui ne veut pas dire que certaines ne se vendent pas beaucoup plus chères. GQ avait fait rencontrer le rappeur 2 Chainz, le producteur Diplo et Martin Riese dans le cadre d'une série consacrée aux trucs les plus chers du monde. Martin Riese leur avait notamment fait découvrir une bouteille qui coûte 100.000 dollars (notamment parce qu'il y a des diamants de 14 carats sur le bouchon):

Une question de valeurs

Pacific Standard met notamment en avant le côté décalé de ce métier, en rappelant que 600 millions de personnes n'ont pas accès à de l'eau potable, et que certains universitaires ont prévenu le monde que l'eau n'était pas loin de devenir une denrée plus précieuse que le pétrole.

«Je donne de la valeur là où les gens pensent qu'il n'y a pas de valeur. Évidemment que je ne veux pas que l'eau devienne un produit ultra-luxueux. Mais en même temps, je dis que vous devriez donner plus de valeur à votre eau qu'à votre essence. Quand il n'y aura plus d'eau, essayez de boire de l'essence à la place.»

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Donald Trump a dépensé presque un million de dollars pour qu’on lui souhaite un bon anniversaire sur Facebook

Donald Trump a dépensé presque un million de dollars pour qu’on lui souhaite un bon anniversaire sur Facebook

Une stratégie loin d’être anodine avec les futures élections en 2020.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Victoire de Rafael Nadal à Roland-Garros, manifestations historiques à Hong Kong et début d'épidémie d'Ebola en Ouganda... La semaine du 8 juin en images.

Tout ce qu’un dessin de presse peut dire (et ne dira plus dans le New York Times)

Tout ce qu’un dessin de presse peut dire (et ne dira plus dans le New York Times)

Il permet de parler au plus grand nombre sans distinction: mais qui a peur de la liberté d'expression?

Newsletters