Tech & internet / Culture

VIDÉO. Au piano, les sonneries de téléphone deviennent des œuvres d'art

Temps de lecture : 2 min

Grâce à son piano et à beaucoup d'imagination, cet artiste est parvenu à sublimer les sonneries de téléphones qui nous agaçaient jusque-là.

Quoi de plus familier (ou de plus agaçant) qu'une sonnerie installée par défaut sur votre téléphone portable? Pas grand chose, puisque tout le monde, ou presque, les utilise, par choix ou par flemme d'en choisir une nouvelle ou de la remplacer par sa chanson préférée.

Pour changer notre oreille sur ces sonneries rébarbatives –depuis les célèbres «Marimba» ou «Opening» sur iPhone aux sonneries phares de Nokia ou des opérateurs Verizon et T-Mobile–, l'artiste et pianiste Tony Ann a décidé de les retravailler au piano.

Le résultat est brillant: un medley de presque trois minutes que l'on se surprend à écouter et réécouter plusieurs fois –c'est ce qu'il nous est arrivé, en tout cas. Si vous voulez la reprendre vous-même au piano, sachez que Tony Ann a également mis en ligne la partition de ce medley. Par ailleurs, si les adaptation musicale de sonneries de téléphone vous plaisent, sachez que de nombreuses reprises sont disponibles en ligne, notamment sur vidéo où les internautes redoublent d'imagination pour donner une nouvelle vie à ces célèbres mélodies.

Ici, par exemple, avec un banjo, un violon et un verre d'eau.

Une autre adaptation, en version musique électronique cette fois.

Et, si vous voulez aller encore plus loin, direction Vine où les blagues et sketches en relation avec les sonneries de téléphone sont très (très) populaires.

Newsletters

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Ça va être difficile, mais c'est pour votre bien.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio