France

L'ascension d’Arnaud Montebourg vers la candidature présidentielle

Temps de lecture : 2 min

Arnaud Montebourg n’a jamais caché son intention de se présenter, un jour, à la présidentielle française. Voici un retour, en vidéo, sur l’évolution de ses ambitions politiques.

Devant ses partisans rassemblés à Frangy-en-Bresse, Arnaud Montebourg a officialisé, dimanche 21 août, sa candidature à l'élection présidentielle 2017, sans préciser, pour l'instant, si celle-ci passerait par la primaire à gauche. Une candidature qui est tout sauf une surprise, l’ancien ministre de l’Économie ayant annoncé, le 15 mai au mont Beuvray, à sa volonté de porter un «grand projet alternatif pour la France» et ayant fait appel à tous les «Français qui souhaitent peser sur le destin de notre nation et de notre continent».

En vidéo, nous avons compilé ci-dessus les différentes déclarations d’Arnaud Montebourg, prononcées depuis le mois de novembre 2013 à propos d’une éventuelle candidature à l’élection présidentielle.

Pour ne rater aucune autre vidéo, suivez-nous sur YouTube et Dailymotion.

Robin Panfili Journaliste à Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters