Culture

Cherchez le geek qui est en vous

Temps de lecture : 2 min

Ethan Gilsdorf était journaliste freelance basé à Paris quand il prit conscience qu'il était obsédé par les figurines du Seigneur des Anneaux. Il se demanda s'il était en pleine régréssion.

Quand il retourna aux Etats-Unis, il y a cinq ans, et déterra ses plateaux de jeu de Donjons et Dragons il s'interrogea sur une possible chute dans l'adolescence. Il se servait de ses jeux pour échapper à la réalité, et sa copine, plus précoccupée par le mariage que par les jeux de rôle, le trouvait bien vieux pour ce genre d'occupations.

Mais plutôt que d'enfouir avec honte cette part de lui-même, Gilsdorf décida de l'explorer . Il se rendit à des conventions de Donjons et Dragons et partit en pélerinage sur les lieux symboliques de ses jeux. Il se rendit compte qu'il était loin d'être seul dans sa situation. Et écrivit un livre: «Fantasy Freaks and Gaming Geeks.»

Les jeux de rôle et de science-fictions comptent de plus en plus de membres et de disciples, surtout avec internet, qui permet désormais de connecter entre eux des joueurs d'un peu partout. L'histoire ne dit pas leur profil psychologique. Mais Ethan Gilsdorf semble ne pas se départir d'un certain malaise à en faire partie.

[Lire l'article complet sur le Boston Globe]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Image de Une: Lord of the Rings DR

Newsletters

«Harry Potter» est-elle une saga sexiste?

«Harry Potter» est-elle une saga sexiste?

Depuis leur publication, les livres de J. K. Rowling font partie des lectures préférées des enfants. Mais ils semblent davantage renforcer les stéréotypes de genre que les renverser.

«Irradiés», terrible et tendre incantation fatale

«Irradiés», terrible et tendre incantation fatale

Avec son dispositif visuel inhabituel, le film de Rithy Panh met en scène de manière bouleversante des visions des massacres du XX​e siècle comme questionnement inquiet d'une pulsion de mort de l'espèce humaine tout entière.

En Chine, le film «Fight Club» n'a pas du tout la même fin

En Chine, le film «Fight Club» n'a pas du tout la même fin

Le plan de Tyler Durden n'était pas franchement en phase avec l'idéologie du PCC.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio