Culture

L'odeur des vieux livres désormais disponible en parfum

Temps de lecture : 2 min

«Sentez le livre»

Rainbow of Books (Explore #86). | John Nakamura Remy via Flickr CC License by
Rainbow of Books (Explore #86). | John Nakamura Remy via Flickr CC License by

«Vous avez commencé à vous épier à la bibliothèque, ou dans la boutique du libraire indépendant, ou au milieu des livres d'occasion jaunis de ce magasin. Des deux côtés, l'attraction est indéniable. Il est temps de passer à l'action. Faites en sorte de sentir comme la chose qu'il ou elle désire le plus au monde. Sentez le livre.»

Cette petite introduction est extraite d'un article de Quartz, qui nous apprend que depuis quelques années déjà, on peut se procurer des parfums «senteur livre». Jezebel avait ainsi noté l'apparition d'un de ces parfums, en partie conçu par Karl Lagerfeld, en juin 2012. Depuis, la tendance ne s'est pas vraiment arrêtée, et on peut trouver des parfums à partir de 20 dollars, même si les prix peuvent parfois grimper jusqu'à plus de 250 dollars. En fouillant un peu, on découvre d'ailleurs qu'il existe des bougies dans le même genre.

Comme l'expliquait le site Coumpound Interest, en 2014, (dans un article que nous avions repéré ici) l'odeur des vieux livres provient d'une dégradation chimique:

«Le papier contient, entre autres composants chimiques, de la cellulose et de plus faibles quantités de lignine. Toutes deux proviennent du bois dont est issu le papier; les papiers les plus beaux contiennent moins de lignine que, par exemple, le papier journal. Dans les arbres, la lignine aide à maintenir ensemble les fibres de cellulose, maintenant ainsi le bois raide; elle est aussi responsable du jaunissement du papier avec le temps. L'oxydation la décompose en acides qui décomposent ensuite la cellulose».

Par ailleurs, souligne Quartz, il n'est pas étrange que l'odeur d'un livre soit tant recherchée, notamment chez ceux qui ont beaucoup lu quand ils étaient plus petits:

«Les odeurs sont étroitement liés à la mémoire. Tout comme l'odeur d'une crème solaire ou de l'herbe fraichement coupée peuvent soudainement vous rappeler des souvenirs d'enfance, pour les amoureux des livres, l'odeur des vieux manuscrits rappelle les souvenirs de lecture d'un vieux classique ou les moments passés à fouiller dans une bibliothèque ou dans une librairie.»

Newsletters

Cannes jour 5: un âne mène le bal des modestes

Cannes jour 5: un âne mène le bal des modestes

«Eo», «L'Envol», «Les Harkis», «Un beau matin», «Goutte d'or», «Yamabuki»: nombre des plus beaux films découverts en ce début de Festival ont en commun de jouer les jeux de la fiction, souvent de la fable ou du conte, parfois de l'histoire collective ou personnelle, sans s'appuyer sur les surenchères des effets de spectaculaire.

«Top Gun Maverick»: «Top Gun», mais en bien

«Top Gun Maverick»: «Top Gun», mais en bien

Trente-six ans après la sortie du film originel, Joseph Kosinski réalise un nouveau divertissement qui surpasse en tous points le premier.

Festival de Cannes, jour 4: «Frère et sœur», le bruit et la fureur du vivant

Festival de Cannes, jour 4: «Frère et sœur», le bruit et la fureur du vivant

Le nouveau film d'Arnaud Desplechin est un vertigineux et bouleversant affrontement entre Alice et Louis, qui se haïssent d'amour.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio