Monde

Le déclin de la classe moyenne aux États-Unis

Repéré par Aude Lorriaux, mis à jour le 14.05.2016 à 14 h 21

Repéré sur Pew Research Center

Elle ne constitue plus que 51% de la population, contre 61% en 1971.

Middle Class RIP | DonkeyHotey via Flickr CC License by

Middle Class RIP | DonkeyHotey via Flickr CC License by

Longtemps, on a pensé que la classe moyenne aux États-Unis serait toujours majoritaire. Qu’elle continuerait de dominer fièrement, démocratiquement, avec ses automobiles et ses micro-ondes à foison, sur ses deux concurrentes, la classe la plus riche et la classe la plus pauvre. Mais voilà que cet idéal de normalité pourrait bien se renverser. Petit à petit, la classe moyenne perd du terrain, constate une nouvelle étude du Pew Research Center.

Le think-tank a examiné à la loupe 229 zones métropolitaines, à partir des données les plus récentes du Bureau du recensement des États-Unis. Dans près de 90% de ces zones, soit 203 aires urbaines, la proportion d’habitants disposant d’un revenu entrant dans la catégorie «classe moyenne» a baissé, tandis que les deux autres classes ont progressé.

Par classe moyenne, l’institut de recherche entend les foyers qui gagnent entre les deux-tiers et le double du revenu médian, soit entre 42.000 et 125.000 dollars par an, pour une famille de trois personnes. (Le revenu médian, quant à lui, divise la population en deux parties égales, c'est-à-dire tel que 50 % de la population ait un revenu supérieur et 50 % un revenu inférieur. A ne pas confondre avec le revenu moyen, moyenne de tous les revenus)

Montée des inégalités

La proportion d’Américains de la classe moyenne est ainsi passée de 55% en 2000 à 51% en 2014, et a même chuté de dix points depuis 1971. Les adultes de moindres revenus représentent un tiers des troupes (29% contre 28%) et les plus riches sont désormais 20%, contre 17% auparavant. Résultat: la classe moyenne aux Etats-Unis s’apprête à passer en dessous de la barre fatidique des 50%:

Share of adults living in middle-income households is falling

 

Ce déclin de la classe moyenne est concomitant à un déclin du revenu médian, qui a diminué de 8% depuis 1999. Il témoigne d’une montée des inégalités, comme l’ont montré les travaux de l’économiste Thomas Piketty.

Si pendant longtemps les Etats-Uniens n’ont pas semblé très affectés par cette montée, la donne est peut-être en train de changer. Les bons résultats du candidat à la primaire démocrate Bernie Sanders, un socialiste sur lequel aucun bookmaker n’aurait parié il y a quelques années, en sont la preuve.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte