Sciences

Bienvenue dans l’ère des vaches à lait génétiquement modifiées

Temps de lecture : 2 min

Un groupe de scientifiques est parvenu à créer des vaches sans cornes. Qui pourraient bientôt remplacer toutes nos vaches.

Des vaches près de Roanne, en juillet 2015. PHILIPPE DESMAZES / AFP
Des vaches près de Roanne, en juillet 2015. PHILIPPE DESMAZES / AFP

Vous ne le saviez peut-être pas, mais, en France, on coupe les cornes de la plupart des vaches. Pour une raison simple: la sécurité de l’éleveur et des animaux. Près de 90% des élevages laitiers seraient ainsi «écornées» en France, selon l’Institut de l’élevage. Aux Etats-Unis, où une proportion similaire de bovins est privée chaque année de ses cornes, des scientifiques ont eu une idée: concevoir… des vaches sans cornes. Ils y sont finalement parvenus, racontent-ils dans une lettre publiée le 6 mai 2016 dans la revue Nature Biotechnology.

Les scientifiques ont réussi ce tour de force en introduisant un «allèle», une variante d’un gène, au sein du génome d’embryons de vaches. Cet allèle est naturel; il est le produit d’une mutation dont héritent déjà un certain nombre de vaches.

Résultat: cinq veaux sans cornes sont nés, rapporte Science Mag. Une technique qui permettra peut-être, espèrent les chercheurs, de réduire les souffrances animales lors de ces écornages.

Slate.fr

Newsletters

Faire la grasse matinée le week-end pourrait augmenter votre espérance de vie

Faire la grasse matinée le week-end pourrait augmenter votre espérance de vie

Une bonne excuse à dégainer pour trainer au lit.

Les femmes absentes des études sur les maladies les plus dangereuses pour elles

Les femmes absentes des études sur les maladies les plus dangereuses pour elles

Elles manquent toujours à l'appel dans la recherche cardiovasculaire, par exemple.

Les humains ne réprésentent que 0,01% de la vie sur Terre (mais nuisent aux 99,99% restant)

Les humains ne réprésentent que 0,01% de la vie sur Terre (mais nuisent aux 99,99% restant)

Nous sommes les moins nombreux, mais les plus gênants.

Newsletters