Science & santé

Trois logos suffisent à révolutionner les publications scientifiques

Repéré par Alexis Patri, mis à jour le 13.05.2016 à 11 h 41

Repéré sur FiveThirtyEight

La structure Center for Open Science est en train d'imposer la transparence comme une norme parmi les chercheurs américains.

Logos validant la transparence des publications scientifiques créés par Center for Open Science

Logos validant la transparence des publications scientifiques créés par Center for Open Science

C'est en soulignant les bons comportements qu'on les favorise. Ce concept issu de la psychologie est aussi simple que connu. Il a servi de base au travail du psychologue Brian Nosek et de ses collègues du Center for Open Science, une structure qui chercher à rendre l'ensemble des publications scientifiques plus transparentes, comme le détaille FiveThirtyEight.

Le centre a proposé aux revues scientifiques un système de trois badges pour valider l'accessibilité des travaux à tous («Open Data»), la possibilité de reproduire l'expérience grâce aux informations fournies («Open Materials») et la mise à disposition d'un cadre et d'une méthodologie avant le début des expériences et respectée durant le processus («Preregistered»).

Le résultat a été aussi positif que surprenant pour Center for Open Science: les publications de Psychological Science, l'une des six revues ayant accepté le principe des badges, a vu le partage de ses articles se décupler après l'introduction du système de labellisation, pour atteindre des niveaux presque quatre fois supérieurs à ceux de ses concurrents qui n'en étaient pas pourvues.

 

Imposer une nouvelle norme

Jusqu'alors, la transparence des études tenait de l'auto-déclaration de ses auteurs qui exagérait souvent la disponibilité réelle de leur production. Center for Open Science s'assure donc que chacune des études qu'elle labellise met à disposition des informations accessibles, complètes, correctes et exploitables.

Eric Eich était rédacteur en chef de Psychological Science au moment de l'introduction des trois labels. Selon lui, ce système a transformé le travail des scientifiques au point qu'il serait bientôt possible de se passer de ce jeune dispositif: «Une fois que cette culture du partage est devenue la norme, le système de badges peut être retiré, il est parvenu à son but.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte