Allemagne

Une brasserie où Hitler avait ses habitudes refuse d’accueillir l’AfD

Repéré par Annabelle Georgen, mis à jour le 12.05.2016 à 17 h 30

Repéré sur Süddeutsche Zeitung, Focus, Bayrischer Rundfunk

Le refus du patron de l’établissement munichois d’accueillir ce rassemblement d’extrême droite avait recueilli le soutien des habitués des lieux.

L’Hofbräukeller va être obligé d’accueillir le meeting du parti d’extrême droite Alternative für Deutschland le 13 mai 2016 | Jorge Royan via Wikimedia Common License by

L’Hofbräukeller va être obligé d’accueillir le meeting du parti d’extrême droite Alternative für Deutschland le 13 mai 2016 | Jorge Royan via Wikimedia Common License by

Polémique à Munich, où la Hofbräukeller, une des grandes brasseries de la capitale bavaroise, veut empêcher la tenue d’un meeting du parti d’extrême droite Alternative für Deutschland qui devait avoir lieu dans sa cave vendredi 13 mai 2016, et lors duquel Frauke Petry, coprésidente de l’AfD, doit tenir un discours devant plus de 400 militants.

Interviewé le 5 mai par le quotidien bavarois Süddeutsche Zeitung, le patron de l’établissement, Ricky Steinberg, a expliqué qu’il avait décidé d’annuler la réservation après avoir vu à la télévision les images des échauffourées qui ont eu lieu à Stuttgart le 30 avril à l’occasion de la tenue d’un congrès-clef du parti. Il ajoute avoir eu vent qu’un rassemblement de protestation était prévu devant la brasserie et avoir «tout sauf besoin de ce tohu-bohu».

Outré par la décision de la direction de la brasserie, l’antenne locale de l’AfD Munich-Est, qui avait effectué la réservation il y a des semaines, a porté l’affaire devant le tribunal de Munich, qui a décidé ce jeudi 12 mai 2016 de donner raison au parti populiste, obligeant l’Hofbräukeller à accueillir le meeting prévu le lendemain, rapporte l’hebdomadaire Focus.

«Suffisamment d’extrémistes de droite»

Le refus du patron de l’établissement d’accueillir ce rassemblement d’extrême droite avait pourtant recueilli le soutien des Munichois habitués des lieux. Interviewés par Focus, plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs souligné le fait que cette brasserie avait déjà accueilli «suffisamment d’extrémistes de droite» par le passé. C’est en effet en ces lieux qu’Adolf Hitler a prononcé son tout premier discours, le 16 octobre 1919, comme on peut le lire sur le site de la chaîne de télévision locale Bayerischer Rundfunk.

Berceau du nazisme, Munich a accueilli de nombreux rassemblements nazis, dont la plupart avaient lieu dans les caves des grandes brasseries de la ville. C’est par exemple dans une autre brasserie emblématique, la Hofbräuhaus, que le dictateur nazi créa le NSDAP le 24 février 1920. Et c’est dans la cave de la Bürgerbräukeller, qui n’existe plus aujourd’hui, qu’a eu lieu sa tentative de putsch ratée le soir du 8 novembre 1923, connue sous le nom de «putsch de la brasserie».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte