Tech & internetParents & enfantsMonde

Daech sort une appli Android pour apprendre l’alphabet aux enfants

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 12.05.2016 à 10 h 14

Repéré sur Vocativ

Dans l’appli de l’État islamique, plusieurs lettres de l’alphabet arabe sont illustrées par des armes, dont un sabre, un canon et une mitraillette.

Au lieu d'objets du quotidien comme ci-dessus, de nombreuses lettres de l’alphabet de Daech sont illustrées par des armes | Denise Krebs via Flickr CC License by

Au lieu d'objets du quotidien comme ci-dessus, de nombreuses lettres de l’alphabet de Daech sont illustrées par des armes | Denise Krebs via Flickr CC License by

Après avoir créé deux applications pour mobile permettant de suivre la propagande djihadiste sur mobile, Daech vient de se lancer dans les contenus jeunesse. Le site Vocativ rapporte que le groupe extrémiste a créé Alphabet (ou «Huroof» en arabe), une application Android pour apprendre l’alphabet arabe aux enfants. L’application, qui peut être téléchargée sur la plateforme de communications cryptées Telegram, contient une version très militarisée de l’alphabet.

Au lieu d’animaux mignons, de nombreuses lettres sont illustrées par des armes: D est un tank («dababa») et S un missile («sarukh»). Il y a aussi une mitraillette, un canon, des munitions et un sabre.

En voie de radicalisation

Sur cette application, les «lionceaux du califat» –le surnom que les leaders de Daech donnent aux enfants– peuvent aussi jouer à des jeux et écouter des chants islamiques pro-djihad.

Interviewé par Vocativ, Nicholas Glavin, qui est chercheur au US Naval War College, explique que ce genre d’application pourrait être utilisé par des familles en voie de radicalisation qui vivent loin des territoires contrôlés par Daech:

«C’est accessible à des parents à Londres, Rome ou ailleurs qui songent à faire venir leurs familles en Irak et en Syrie».

Cet accent mis sur les armes et la guerre correspond bien aux priorités d’enseignement de Daech. En avril, un article du Monde décrivait des manuels scolaires dans lesquels des élèves de primaire étaient censés apprendre à faire la différence entre plusieurs fusils mitrailleurs russes...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte