Risque d'explosion de la prostitution pour la Coupe du monde

Slate.fr, mis à jour le 17.10.2009 à 18 h 05

Balle de football, jbelluch, Flickr, CC

Balle de football, jbelluch, Flickr, CC

La Coupe du monde, qui aura lieu en juin prochain en Afrique du Sud, génère déjà des attentes énormes parmi les fans de football, mais pose aussi des problèmes pour les autorités en dehors du terrain. Elles craignent notamment que l'influx de plus de 500.000 supporters risque de faire exploser le trafic sexuel et la prostitution pour répondre à la demande, rapporte CNN.

De telles craintes avaient déjà été évoquées avant la Coupe du monde en Allemagne en 2006, d'autant plus que la prostitution venait d'être légalisée dans le pays. De nombreux reportages avaient montré la construction de maisons closes géantes, et certains parlaient de l'arrivée de plus de 40.000 travailleuses du sexe venues de l'étranger. Mais il n'y a finalement pas eu d'augmentation de l'activité, et un rapport de l'Union européenne a même montré que le nombre de clients avait baissé pendant la compétition dans beaucoup d'établissements.

L'Allemagne avait été félicitée pour sa gestion du problème, notamment avec des contrôles plus stricts aux frontières et des zones consacrées aux familles.

Certains demandent déjà aux autorités sud-africaines de légaliser la prostitution avant juin, mais le gouvernement ne semble pas disposé à aller dans ce sens. Beaucoup pensent que le trafic sexuel sera beaucoup plus difficile à réguler en Afrique du Sud, d'autant que les frontières du pays sont pour le moins poreuses.

«Une fois arrivés dans le pays, ils [les victimes de trafic sexuel] sont dépossédés de leur passeport, de leurs documents, sont retenus par les trafiquants et sont souvent battus, violés ou drogués» confie un travailleur social à CNN. Le fort taux d'infection au VIH rend la situation encore plus problématique. Cinq millions de personnes sont actuellement infectées par le virus dans le pays.

Et la prostitution n'est pas la seule inquiétude autour de la prochaine Coupe du monde. En 2008, une flambée violence extrême déployée contre les résidents étrangers des bidonvilles avait déjà fait naître des doutes sur la capacité du pays à organiser une compétition d'envergure mondiale aussi importante.

Pour contrer ces problèmes d'image, l'Afrique du Sud a lancé une campagne mondiale de pubbicité et de promotion de son pays et de son accueil des touristes.

[Lire l'article complet sur CNN]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Balle de football, jbelluch, Flickr, CC

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte