Boire & manger / Économie

Budweiser décide de donner un nom plus patriotique à ses bières: America

Temps de lecture : 2 min

À l’approche de l’élection présidentielle américaine, toutes les canettes et bouteilles de la marque ne porteront plus le nom de Budweiser, mais s’appelleront plus simplement America.

Image d'illustration pour les nouvelles bières America. | DR
Image d'illustration pour les nouvelles bières America. | DR

Pour de nombreux Américains, l’été est synonyme de canettes Budweiser dans la glacière, que ce soit à la plage ou avec un barbecue dans le jardin. Pour souligner à quel point la marque est liée à l’idée d’une certaine Amérique, Budweiser a décidé de changer de nom: jusqu’en novembre, une bouteille ou une canette de Budweiser sera une «America», comme si Kronenbourg décidait soudainement de s’appeler «France».

Le site FastCoDesign rapporte que ce «branding» patriotique est fait pour coïncider avec les Jeux olympiques de Rio et l’élection présidentielle américaine. Les canettes America cesseront d’exister en novembre, lorsqu’un nouveau ou une nouvelle président(e) aura été élu(e).

Tosh Hall, le directeur créatif responsable de ce nouveau nom, explique:

«Nous pensons qu’il n’y a rien de plus iconique que Budweiser et rien de plus iconique que l’Amérique.»

Le message publicitaire qui va avec ce nouveau nom est tout simplement: «America is in your hands» («l’Amérique est entre vos mains»). Les inscriptions habituelles sur les canettes et bouteilles seront remplacées par des phrases patriotiques, notamment un extrait de l’hymne national et du serment d’allégeance au drapeau.

Une bière pro-Trump?

Bien que le candidat républicain Donald Trump utilise beaucoup le mot «Amérique» dans ses slogans de campagne –«Make America Great Again» («rendre sa grandeur à l’Amérique») ou encore «America First» («l’Amérique d’abord»)–, les bières America ne sont pas officiellement pro-Trump et Budweiser, qui est une marque de la multinationale brésiliano-belge InBev, ne soutient pas ouvertement Trump.

Pourtant, certains pensent que le patriotisme trumpien est pour quelque chose dans ce nouveau nom. Selon un journaliste de The New Republic, «cette campagne stupide de Budweiser est la faute de Trump», qui a remis le patriotisme outrancier à la mode.

Comme le rappelle le site Vox, Budweiser était réellement la bière de l’Amérique jusqu’en 1990, lorsqu’il s’agissait de la marque la plus populaire du pays. Elle est depuis concurrencée par les bières artisanales, très en vogue chez les jeunes, mais aussi par le vin, de plus en plus populaire de l’autre côté de l’Atlantique.

Newsletters

À Biarritz, l'Hôtel du Palais s'est refait une beauté

À Biarritz, l'Hôtel du Palais s'est refait une beauté

L'édifice à la façade impressionnante est debout depuis des décennies, balayé par les vents, les intempéries, le sel, la chaleur. Il lui fallait une bonne rénovation avant de faire le plein de touristes, quand la crise sanitaire le permettra.

«Top Chef» saison 12, épisode 10: le récap en GIF, en acceng du Sud et en confinement

«Top Chef» saison 12, épisode 10: le récap en GIF, en acceng du Sud et en confinement

Cette semaine, black box et jus de moule.

Les repas napoléoniens n'ont rien de raffiné

Les repas napoléoniens n'ont rien de raffiné

À l'occasion du bicentenaire de la mort de l'empereur, un historien publie un livre décrivant entre autres ses habitudes alimentaires et les dîners qu'il donnait.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters