Tech & internet

VIDÉO. Ça fait dix ans qu’un homme a été interviewé par erreur en direct sur la BBC

Repéré par Emeline Amétis, mis à jour le 21.09.2016 à 16 h 14

Repéré sur Metro, Vice

Guy Goma ne s’est pas ridiculisé. Il a offert à internet l’un de ses mèmes les plus cultes.

Il y a dix ans naissait un mème tout droit venu de vos pires cauchemars. Guy Goma était sur le plateau de la BBC pour parler du contentieux entre Apple Corps, une entreprise fondée par les Beatles, et Apple, la multinationale que l’on connaît aujourd’hui pour avoir «révolutionné» nos téléphones portables. Sauf que Guy Goma n’était pas l’expert d’internet que la chaîne pensait interroger. Et l’homme n’était pour autant pas un imposteur.

Le chauffeur de taxi s’était en fait rendu dans les studios de la BBC pour un entretien d’embauche. Il comprend trop tard que le producteur qu’il a suivi naïvement, venu chercher un certain «Guy Kewney», n’a pas mal prononcé son nom de famille. Et il réalise en direct qu’il est sur le point d’être interrogé sur un sujet qui lui est complètement obscur. Dix ans après l’incident, on peut toujours lire la profonde détresse dans ses yeux.

Mais, au lieu de se défiler, Guy Goma répond aux questions sur le téléchargement comme il peut: en disant des banalités. Tant et si bien «qu’il ressemblerait à s’y méprendre à un véritable expert de chaîne de télé», tacle Vice.

«En fait, on peut aller partout et voir des personnes télécharger tout ce qu’elles veulent sur internet et sur les sites web. Mais je pense que c’est bien mieux pour le futur, et… euh…pour informer les gens sur ce qu’ils veulent, plus facilement et plus rapidement», débite t-il, (très) fébrile.

Avait-il vraiment tort? On ne peut qu’apprécier son courage, et célébrer ce drôle d’anniversaire pour l’internet.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte