France

Comment minimiser l'affaire Baupin en cinq étapes

Temps de lecture : 2 min

Après les révélations d'agressions et de harcèlements sexuels présumés de Denis Baupin sur des élues et collègues, les réactions se multiplient pour dénoncer son comportement, mais aussi pour minimiser les faits.

Le 9 mai, Denis Baupin, député écologiste (EELV), a été accusé par des élues et membres de son parti d'agressions sexuelles et harcèlements sexuels via plusieurs témoignages recueillis par Mediapart et France Inter. Si, dans les heures qui ont suivi, de nombreuses voix se sont fait entendre pour dénoncer le comportement du député, d'autres ont minimisé la gravité de l'affaire. Blague potache, mépris, soupçons de complot, analogie ratée, nous avons compilé en vidéo (en tête d'article) les réactions de Pierre Lellouche (député du parti Les Républicains), George Pau-Langevin (ministre des Outre-Mer), Roselyne Bachelot (ancienne ministre de la Santé), Jacques Séguéla (publicitaire) et Christian Jacob (président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale).

Au lendemain de ces révélations, le 10 mai, le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une enquête préliminaire, rapporte Le Monde. Denis Baupin, quant à lui, a présenté sa démission de la vice-présidence de l'Assemblée nationale et porté plainte pour «diffamation» contre les deux médias à l'origine de ces révélations. «Denis Baupin conteste fondamentalement l'idée de harcèlement sexuel et plus encore d’agression sexuelle, lesquels lui sont totalement étrangers», écrit son avocat dans un communiqué.

Pour ne rater aucune de nos prochaines vidéos, rejoignez-nous et abonnez-vous sur nos chaînes YouTube ou Dailymotion.

Robin Panfili Journaliste à Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters