Monde

Et si Mitt Romney se présentait contre Donald Trump?

Temps de lecture : 2 min

Quand un candidat battu en 2012 devient la dernière rumeur pour rassembler les anti-Trump.

Mitt Romney | Gage Skidmore via Flickr CC License by
Mitt Romney | Gage Skidmore via Flickr CC License by

Pendant que Donald Trump commence à préparer l'élection générale de novembre, une partie du camp conservateur continue de chercher son candidat pour se lancer en indépendant.

Et malgré tous ses démentis, cet homme pourrait être Mitt Romney. L'ancien candidat battu à la présidentielle américaine de 2012 fait en tout cas partie d'une liste élaborée par William Kristol, fondateur et rédacteur en chef de l'influent Weekly Standard et l'une des voix les plus importantes à droite, explique le Washington Post. Les deux hommes se sont d'ailleurs rencontrés récemment, confirme William Kristol au quotidien américain.

Le Washington Post indique que le rédacteur en chef est notamment à la recherche d'une important figure politique ou militaire pour remplir le rôle de troisième candidat.

«S'il venait à y avoir une candidature indépendante, le soutien de Mitt Romney serait très important. Je tenais à avoir sa sagesse sur ce point, pour savoir si c'était plus ou moins réalisable que je ne le pensais. Ce n'était pas “Tu devrais y aller”. Je ne me permettrais pas de dire qu'il se lancerait. Mais j'espère qu'il va commencer à y réfléchir un peu plus. Son nom fait partie de ceux qui reviennent.»

«Bidon» et «fraude»

Mitt Romney a pourtant rappelé à de nombreuses reprises qu'il ne souhaitait pas être candidat. La dernière fois, c'était peu après son entretien avec Kristol, lors d'un dîner de gala. Il y a notamment attaqué Donald Trump, mais également les Démocrates.

«Je prévois de ne soutenir aucun candidat des deux partis majeurs pour l'instant.»

Comme le rappelle Time, Romney s'en était déjà pris à Trump plus tôt dans la campagne, en mars dernier, quand il l'avait qualifié de candidat «bidon» et de «fraude». Pour le magazine américaine il s'agissait d'une tentative «pour convaincre les Républicains de ne pas voter pour Trump».

C'est loin d'être la première fois que le nom de Mitt Romney revient pour une candidature indépendante. En mars dernier, Reiham Salam estimait sur Slate.com que même s'il ne croyait pas à une future candidature, «Mitt Romney serait un formidable candidat s'il acceptait de rejoindre la campagne, et il donnerait aux conservateurs anti-Trump une raison de se battre cet automne».

Newsletters

En Sicile, un village atteint un taux de vaccination de 104%

En Sicile, un village atteint un taux de vaccination de 104%

La vie communautaire de ce petit village sicilien a poussé les habitants à construire un réseau d'entraide et de prévention.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 20 au 26 novembre 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 20 au 26 novembre 2021

Naufrage meurtrier au large de Calais, manifestations en Martinique, 49e édition des American Music Awards… La semaine du 20 au 26 novembre 2021 en images.

Comment Interpol est instrumentalisée par les régimes autoritaires

Comment Interpol est instrumentalisée par les régimes autoritaires

L'élection à la tête de l'organisation d'un général émirati visé par une plainte en France pour torture vient rappeler les nombreux détournements de cette police intergouvernementale, notamment dans l'utilisation des notices rouges.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio