Égalités / Monde

Pourquoi le port d’armes est un sujet féministe

Temps de lecture : 2 min

Plus le port d’armes est répandu, plus il y a de féminicides.

Chaussures d'une victime de féminicide au côté de croix lors d'une manifestation contre les meurtres de plus de 600 femmes entre 2012 et 2016, à Ecatepec, au Mexique, le 13 mars 2016 | RONALDO SCHEMIDT/AFP
Chaussures d'une victime de féminicide au côté de croix lors d'une manifestation contre les meurtres de plus de 600 femmes entre 2012 et 2016, à Ecatepec, au Mexique, le 13 mars 2016 | RONALDO SCHEMIDT/AFP

La législation sur le port d’arme est un enjeu féministe. Les États américains avec un nombre important de propriétaires d’armes à feu sont en effet aussi ceux où le nombre de meurtres de femmes est le plus important. C’est ce qu’une étude publiée dans la revue Violence and Gender et repérée par Pacific Standard vient de souligner, chiffres à l’appui.

Les chercheurs ont examiné dans cinquante États le nombre d’homicides commis (d’hommes et de femmes), le nombre d’homicides par armes à feu et plus spécifiquement ceux causés non pas par une personne que la victime ne connaissait pas mais par un de ses proches entre 1981 et 2013. Résultat: si la prévalence de possession d’arme sur ce territoire ne semble que peu influer sur le nombre de meurtres d’hommes, elle permet de tristement prédire le taux de féminicide dans un État.

Violences domestiques

Si le pourcentage de détenteurs d’armes à feu augmente de dix points dans un État, celui de féminicides croît de 7,3%, celui de féminicide causé par un proche de 7,8% (de nombreuses études avaient déjà montré que les Américaines tuées l’étaient davantage par leur mari, amant ou ex que par un inconnu) et celui de meurtres de femmes dus à une arme à feu de 10,2%.

Ce n’est pas la première fois que le port d’armes à feu est relié aux violences faites aux femmes outre-Atlantique. Une étude de 2003 soulignait ainsi que l’accès à une arme dans une situation de violence domestique augmente la probabilité que la femme soit tuée de 500%. De même, un document établi par deux chercheuses en criminologie et santé publique à destination des sénateurs rappelait en 2013 que, «quand une femme est tuée, elle l’est le plus souvent des mains de son compagnon avec un revolver».

En octobre 2015, l’ancienne députée démocrate Gabrielle Giffords, survivante de la fusillade de Tucson, en Arizona, avait organisé un événement de sensibilisation aux violences domestiques: «Nous avons un problème dans notre pays. Trop de femmes meurent de la violence due aux armes à feu. Les pistolets et la violence domestique forment un mélange mortel.» La volonté de réduire le nombre de meurtres de femmes semble donc une raison de plus de vouloir restreindre le port d’armes sur le sol américain.

Slate.fr

Newsletters

Le régime de séparation de biens se fait au détriment des femmes

Le régime de séparation de biens se fait au détriment des femmes

Les couples qui s'apprêtent à se marier optent de plus en plus pour un contrat individualisant leurs patrimoines. Une prise en compte du risque de divorce, mais pas seulement.

En Angleterre, une pub avec deux pères incompétents interdite pour sexisme

En Angleterre, une pub avec deux pères incompétents interdite pour sexisme

La représentation de deux jeunes pères ayant du mal à gérer leurs enfants a été jugée sexiste par l'autorité des standards de publicité.

Des youtubeurs LGBT attaquent YouTube pour discrimination

Des youtubeurs LGBT attaquent YouTube pour discrimination

La plateforme démonétise et restreint l'accès des vidéos proposant des contenus LGBT+, les considérant par défaut comme «inappropriées» et «sexuellement explicites».

Newsletters