Tech & internetEconomie

Des voitures plus autonomes, cela veut dire davantage de sexe en voiture

Repéré par Jean-Marie Pottier, mis à jour le 05.05.2016 à 16 h 37

Repéré sur The Canadian Press

C'est la prédiction d'un expert canadien, alors que son gouvernement s'inquiète des conséquences de l'inattention au volant.

Détail d'une publicité de Tesla pour la fonctionnalité de pilotage automatique.

Détail d'une publicité de Tesla pour la fonctionnalité de pilotage automatique.

Des voitures de plus en plus autonomes, en attendant qu'elles le soient un jour totalement, cela veut dire davantage de sexe en voiture. C'est la prédiction à laquelle se livre Barrie Kirk, du Canadian Automated Vehicles Centre of Excellence, interviewé par l'agence de presse The Canadian Press:

«Je prédis que, une fois que les ordinateurs conduiront, il y aura bien plus de sexe en voiture. C'est une activité, parmi plusieurs que les gens pratiqueront, qui inhibera leur capacité à réagir rapidement quand l'ordinateur leur dira: "Reprenez le contrôle".»

On le voit donc, il n'y a pas vraiment matière à plaisanterie. Une note remise par des experts au ministère des Transports canadien, obtenue par l'agence, pointe d'ailleurs que la question de l'attention du conducteur à bord des véhicules autonomes se révèle «problématique»:

«Les conducteurs ont tendance à surestimer les performances de l'automatisation et vont naturellement distraire leur attention de la route quand ils activeront le pilotage automatique.»

À l'automne dernier, Google pointait d'ailleurs dans un rapport que des participants à un test avaient mis jusqu'à 17 secondes à réagir à une commande du pilotage automatique –ce qui, sur autoroute, équivaut à environ 500 m de distance.

Interrogé par le Daily Dot, Paul Mackie, du cabinet de recherche sur les transports Mobility Lab, estime que la prédiction réalisée par Barrie Kirk est «bonne» et, surtout, dessine à terme un futur positif si les voitures autonomes se généralisent:

«Une fois que les voitures sans conducteurs occuperont pleinement les routes, il ne fait aucun doute que beaucoup, beaucoup de vies seront sauvées. Et si cela signifie plus de gens qui envoient des SMS, dorment et font l'amour dans ces véhicules alors que ceux-ci avancent sur l'autoroute, eh bien, en tant que société, nous ne nous en porterons que mieux.»

L'an dernier, le site spécialisé dans l'automobile Jalopnik évoquait déjà avec une certaine excitation le jour où, pour la première fois, des humains feraient l'amour dans une voiture autonome:

«Il faut être clair sur le fait que faire l'amour dans une voiture autonome en marche sera probablement illégal, au moins au début. Un chauffeur alerte et non-baisant sera requis, afin d'être prêt à prendre le volant s'il y a le moindre problème –ce que vous, potentiel baiseur en mouvement, ne seriez pas. Soyez donc prêt pour au minimum une contravention, en contrepartie de la gloire qui ira avec.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte