MondeCulture

Un dirigeant égyptien accuse «Tom et Jerry» d'encourager la violence au Moyen-Orient

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 05.05.2016 à 9 h 22

Repéré sur Egyptian Streets, Foreign Policy

«Elle envoie le message que oui, tu peux le taper... et le faire sauter avec des explosifs».

Image extraite de l'épisode «Cue Ball Cat»(1954).

Image extraite de l'épisode «Cue Ball Cat»(1954).

Lors d'une conférence au Caire sur les «médias et la culture de la violence», le directeur du Service d'information de l'Etat égyptien a déclaré que le dessin animé Tom et Jerry était en partie responsable de la violence au Moyen-Orient, rapporte le site Egyptian Streets.

«[Tom et Jerry] représente la violence de manière amusante et envoie le message que oui, tu peux le taper... et le faire sauter avec des explosifs. Ça donne l'impression que c'est quelque chose de naturel», a déclaré Salah Abdel Salek.

Comme le rappelle Foreign Policy, Tom et Jerry est populaire à travers le Moyen Orient, y compris en Irak. Un médecin et historien égyptien a même une étrange théorie selon laquelle Walt Disney a volé l'idée de ce dessin animé aux Egyptiens de l'Antiquité.

Peu après la déclaration d'Abdel Salek sur ce cartoon violent, le site Youm7 a publié un article sérieux intitulé «Cinq accusations proférées contre Tom et Jerry en Egypte». L'auteur du papier explique que le dessin animé est néfaste car il apprend de mauvaises habitudes aux enfants, comme boire de l'alcool, fumer et voler. Tom et Jerry est aussi accusé d'encourager les petits à manigancer des projets maléfiques et à utiliser des couteaux, des revolvers et des tronçonneuses.

«Dans un pays où les forces de sécurité sont parmi les plus répressives et brutales du Moyen-Orient, le fait qu'un officiel du gouvernement dise que la violence de la région est causée par les dessins animés et les jeux vidéos... c'est complètement absurde», résumait le correspondant du Washington Post en Egypte.

Malgré ces déclarations sévères à l'égard du dessin animé, il ne semble pas que le gouvernement égyptien songe à censurer Tom et Jerry. Comme le rappelle le site Egyptian Streets, les censeurs locaux s'occupent plutôt de couper les scènes de sexe dans les films.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte