Tech & internet

Suivez Slate.fr sur Snapchat: @SlateFrance

Temps de lecture : 2 min

On vous y attend (et Grumpy aussi).

Snapchat est un super terrain de jeu. C’est le royaume du selfie pimpé, de l’anecdotique capturé, du faceswap entre amis, du filtre chien bizarre (et drôle), du filtre déformant bizarre (et drôle), bref: on s’y amuse.

La rédaction de Slate.fr a envie de décliner l’humeur du site sur Snapchat: de l’info avec un ton particulier, souvent désinvolte, parfois léger. Grâce à Snapchat, vous serez dans notre poche. Nous vous emmenerons en reportage avec nous, nous vous montrerons les coulisses de Slate.fr.

Premier événement à vivre sur le compte Snapchat de Slate.fr: le festival de Cannes 2016. Pendant dix jours, notre journaliste Vincent Manilève vous proposera une story quotidienne et vous entraînera dans les coulisses du festival, vous emmènera à la recontre des stars, sur un coin du tapis rouge, sur la Croisette et dans les soirées cannoises. Au programme: emojis pixélisés, blagues (plus ou moins bonnes) et effets visuels douteux. C’est cadeau.

Abonnez-vous dès maintenant à notre compte Snapchat pour en savoir plus: @SlateFrance. Et surtout, n’hésitez pas à répondre à nos snaps pour nous dire ce que vous en pensez.

Et, bien sûr, pour les retardataires: vous pouvez vous abonner à notre page Facebook pour tout savoir, à notre compte Instagram pour de belles photos d’actu, notre compte Twitter pour les dernières infos, et notre chaîne YouTube pour voir l’actu en vidéos.

Newsletters

Nouvelles offres 5G: à quoi faut-il s’attendre ?

Nouvelles offres 5G: à quoi faut-il s’attendre ?

Le déploiement de la 5G n’en finit pas de susciter la polémique. Aux consommateurs d’évaluer ce qui correspond vraiment à leurs besoins. Mais dans la jungle des forfaits, comment trouver l’offre mobile la plus adaptée?

Les Tamagotchi font leur retour, avec un appareil photo

Les Tamagotchi font leur retour, avec un appareil photo

Pix est en couleur et peut désormais se faire livrer de la nourriture.

Les sites de paris sportifs à l'assaut des (très) jeunes joueurs

Les sites de paris sportifs à l'assaut des (très) jeunes joueurs

Betclic, Unibet, Winamax... Par leurs publicités sur les réseaux sociaux, ils attirent de plus en plus de joueurs mineurs. Un risque pour ce public très sensible à l'addiction et à qui la loi française interdit de parier.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters